Les Olympiades – Jacques Audiard nous offre une délicieuse romance moderne

Les Olympiades – Jacques Audiard nous offre une délicieuse romance moderne

5 novembre 2021 1 Par doisjelevoir

Les Olympiades : Paris 13e, quartier des Olympiades. Emilie rencontre Camille qui est attiré par Nora qui elle-même croise le chemin de Amber. Trois filles et un garçon. Ils sont amis, parfois amants, souvent les deux.

Les Olympiades
Les Olympiades

Les Olympiades

Note : 4 sur 5.

C’est l’homme aux multiples Césars, le dernier en 2019 de la Meilleure réalisation pour Les Frères Sisters, Jacques Audiard qui adapte les trois nouveaux graphiques « Amber Sweet », « Killing and dying » et « Hawaiian getaway », de l’auteur Adrian Tomine. Il a écrit le scénario avec Léa Mysius (Ava) et Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu). Les Olympiades a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2021.

Le Cinéma Français est en forme en produisant régulièrement des œuvres séduisant le public et cette fois ça sera au tour de cette très bonne comédie dramatique romantique.

Douter, changer

J’ai bien aimé la construction qui se détache en trois parties qu’on arrive à bien distinguer. Ce film, d’une durée de 1h46, passe relativement rapidement, ce qui est plutôt bon signe. Alors certes, une fois à la seconde partie, je ne voyais pas le liant entre chaque protagoniste mais cela va se faire naturellement. Finalement, tout va très bien s’articuler. On aura des enjeux multiples simples à suivre et étant relativement bien exploité. J’étais vraiment satisfait car on voit que le film va au bout de lui-même sans pour autant en faire trop. Tout va tourner autour d’Émilie, Camille et Nora.

Chacun de ces personnages aura une personnalité bien à part. On aura Émilie un peu associable par son côté égocentrique, Camille lui a une incapacité à se projeter dans une relation, et Nora elle sera beaucoup sur la réserve. Cette dernière est la plus mystérieuse au début et quand elle se dévoile c’est un véritable plaisir. Leurs visions convergeront à un moment donné, ce qui créera l’émulsion, mais ils ne seront pas figés. C’est pour moi la force de Les Olympiades, la capacité de ses protagonistes à avancer dans leur cheminement personnel et émotionnel. Ils ne vont pas être figés et on va donc les accompagner dans leur processus d’évolution. Cela m’a vraiment entretenu de voir ce qu’ils adviendront. Je me suis attaché à chacun d’eux.

Fuir, aimer

Je dois avouer que pendant une bonne partie du film j’ai été sceptique sur le message envoyé. En effet, Jacques Audiard se focalise sur la sexualité de ces personnages mais paraît délaisser le reste. En réalité, il n’en est rien. Plus le récit va se construire, plus on se rend compte que c’est plus profond que cela. La fin notamment [que je ne dévoile pas] fait véritablement élever le débat. On voit enfin la notion émotionnelle dépasser le simple fait de « coucher ». Cela étant, je dois reconnaitre que les scènes de sexe sont filmées de manière élégante sans rentrer à aucun moment dans le vulgaire ou l’exhibitionnisme. Au-delà de ces passages, tout le film est très agréable visuellement parlant. Le choix du noir & blanc pour nous montrer Paris est génial. De plus, le quartier des Olympiades est riche en termes photographiques avec une architecture à part dans le paysage Parisien. Dans tout cela, il ne faut pas oublier aussi une bande-originale très entrainante.

Enfin, je veux conclure ne disant que j’ai été sublimé par le casting. Pour son premier rôle au cinéma, Lucie Zhang est fantastique. Elle donne un caractère fort à son personnage. Son sens de la réplique et son aisance font toute la différence. Makita Samba assume parfaitement son rôle de maillon centrale entre les différentes parties. Il a une classe naturelle que j’adore. Et que dire de Noémie Merlant. J’adore cette actrice de Le Ciel Attendra (2016). Sans surprise elle m’a encore épaté. J’aime sa capacité à donner une fragilité à son personnage tout en s’en servant pour la transformer en force. Une pensé aussi pour Camille Léon-Fucien qui en second rôle est impeccable par ses quelques apparitions.  

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture