Les Cinq Diables – Adèle Exarchopoulos mène brillamment un mystérieux drame

Les Cinq Diables : Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l’odeur de sa mère, Joanne, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif. Un jour Julia, la soeur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur. Elle est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.  

Les Cinq Diables | Le Pacte
Les Cinq Diables | Le Pacte

Les Cinq Diables

Note : 4.5 sur 5.

C’est la seconde réalisation de Léa Mysius après Ava (2017) qui avait reçu le Prix SACD à la Semaine Internationale de la Critique. De nouveau, elle a écrit le scénario avec Paul Guilhaume. Les Cinq Diables a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2022. Ce drame fantastique est sorti le 31 août 2022 en salle.

La puissance des femmes

Ce film a de quoi intriguer. Entre son aspect mystique, et la présence d’Adèle Exarchopoulos, il possède de solides arguments. On est devant un film de genre à la Française qui est une vraie réussite. L’atmosphère bien particulière donne un cachet à Les Cinq Diables. Le choix de tourner en 35mm fait toute la différence.

On va donc être plongée dans cette famille. Quand la sœur de Jimmy débarque, un passé douloureux va ressurgir. Les capacités de Vicky permettent de se positionner sur deux axes, le passé et le présent. Ce concept est très bien géré. Les deux intrigues vont s’alimenter l’une et l’autre. D’un côté dans le présent, il y a le comportement de Joanne et de Julia. Qu’elles vont être les conséquences de l’arrivée de cette dernière. De l’autre, dans le passé, on va comprendre les événements dramatiques ayant conduit à cette situation.

Les Cinq Diables | Le Pacte
Les Cinq Diables | Le Pacte

Virage fantastique

Le côté mystique va venir de l’interaction de Vicky par rapport au passé. Elle jouera un rôle clé avec ses visions. C’est elle qui va boucler la boucle. La façon dont sont traités les thématiques est très forte. Chaque personnage à son axe ayant un rapport avec le passé. Joanne par rapport à la vie qu’elle aurait rêvé avoir, et Julia sur le drame ayant détruit la sienne. Vicky va être bloquée sur l’amour que lui porte sa mère, mais surtout la peur d’être abandonné si les choses changent. Léa Mysius a choisi de mettre les femmes en avant en leur donnant les clefs de l’histoire.

Sans surprise, Adèle Exarchopoulos nous livre une sublime prestation. Que ce soit dans son rôle de femme, ou de mère, elle impressionne. Le casting autour d’elle assure aussi. Sally Dramé impressionne du haut de ses 11 ans. L’apport de Swala Emati en « belle-sœur » est considérable. Finalement, seul Moustapha Mbengue est en retrait. 

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :