Tilo Koto – Le constat brutale d’une traversée vers l’Europe échouée

Tilo Koto : Pour le Casamançais YANCOUBA BADJI, le rêve de l’Europe s’arrête brutalement dans le Sud tunisien, après avoir tenté de traverser la Méditerranée depuis les côtes libyennes. Un an et demi sur les routes clandestines où il a failli maintes fois perdre la vie. TILO KOTO, c’est l’histoire d’un homme brûlé dans sa chair et son âme par la traversée d’un enfer qu’il sublimera par la peinture. 

Tilo Koto  | Copyright La Vingt-Cinquième Heure
Tilo Koto | Copyright La Vingt-Cinquième Heure

Un endroit comme un autre

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation commune de Sophie Bachelier et Valérie Malek. Le 15 décembre 2021 en salle.

Court mais efficace, j’ai trouvé que c’était un bon documentaire.  

L’immigration ce n’est pas que des chiffres

Tilo Koto va donc se pencher sur l’immigration Africaine à destination de la France, plus particulièrement subsaharienne. Ce sujet avait déjà été traité dans Partir ? et je vous mets donc un rappel ce que j’avais écrit auparavant. Chaque année, il y aurait 700 000 à 800 000 qui émigrent vers l’Europe pour des raisons aussi bien économique, que climatique ou encore à cause des conflits armés. Cette immigration est souvent pointée du doigt par certaines politiques afin de détourner le regard d’une population en colère. On parle souvent des migrants, mais il n’est pas rare d’avoir en réalité un public ne connaissant pas le fond et n’ayant même jamais entendu ce qu’ils avaient à dire. La parole va être donnée à ceux qui la vivent et l’ont vécu.  

Yancouba va être bloqué en Tunisie après avoir cherché un moment à traverser avec plusieurs essais infructueux. Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, la Libye, collé à la Tunisie, est devenue une plateforme pour le passage illégal de migrant en Afrique. Ce documentaire va bien mettre ce phénomène en avant. Ce Sénégalais va nous raconter les conditions dans lesquels il a tenté de faire la traverser, tout cela facturait une fortune par les passeurs. Ce n’est pas facile à entendre car c’est tellement injuste pour eux. Ils se ruinent pour trouver une meilleure vie, et ils sont pillés par des êtres infâmes. Les économies d’une vie partie dans un radeau ayant peu de chances d’arriver à bon port. Cet échec pouvant alors jusqu’à la mort pour certains. 

Tilo Koto  | Copyright La Vingt-Cinquième Heure
Tilo Koto | Copyright La Vingt-Cinquième Heure

 

 

J’aime cet article de Tilo Koto

Mais surtout des personnes qui souffrent

Dans un centre d’accueil, il va aussi interroger ses camarades. Ils ne sont pas tous aussi bavard. On comprend les motivations de certains à fuir leur pays. Que ce soit pour de l’argent ou fuir l’oppression, chacun à un argument pour rejoindre la France. J’ai notamment apprécié la rencontre avec le musicien. Cela permet de voir des hommes, des noms, derrière les petites statistiques.   

Le documentaire va prendre donc une petite distance de recul pour comprendre la chaine “cause, effet et conséquence”. Sur la fin, il y aura une analyse de “pourquoi” le départ et qu’est-ce qui n’est pas viable finalement dans cette idée. Malheureusement, le ton grave montre que certains ont peu le choix s’ils veulent un meilleur avenir. On sent d’ailleurs une résilience par rapport à ce qui va leur arriver en Afrique et risque la mort pour ne pas y arriver. C’est touchant. 

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :