Un endroit comme un autre – La cruelle épreuve de trouver une famille pour son fils adoré

Un endroit comme un autre : Lorsque John découvre qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre, il décide de partir, en compagnie de son fils de trois ans, à la recherche d’une nouvelle famille pour prendre soin de lui. 

Un endroit comme un autre | Copyright Piffl Medien
Un endroit comme un autre | Copyright Piffl Medien

Un endroit comme un autre

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation de l’Italien Uberto Pasolini qui avait été le producteur de The Full Monty. Pour écrire le scénario, il s’est inspiré d’une histoire vraie lue dans le journal. Le 15 décembre 2021 en salle.

J’ai trouvé ce drame d’un Italien, tournée à Belfast, très bien. 

La maladie va séparer un père et son fils

Il faut être accroché pour vivre cette histoire. Comment ne pas être déchiré par ce père voyant devant lui le compte à rebours de la mort. Nous sommes introduits dans sa vie alors qu’il est déjà informé pour sa maladie. Son état physique se dégrade d’ailleurs au fur et à mesure que le récit avance. Il le sait, pour le bien de son fils, il doit lui trouver une famille d’accueil. Un tiraillement qui est au bord du supportable pour lui. 

On va donc se lancer à la recherche de cette famille idéale pour Michael. On va en voir défiler un certain nombre et ça va passer par tous les genres. On en verra des verte et des pas mûrs. Le choix est impossible car John ne visualise pas ceux qui seront parfaits pour aimer son enfant. À chaque visite, on sait qu’il se rapproche de la mort. C’est tellement triste de penser ça. Pus le temps passe, plus on a l’impression que Michael va se retrouver seul. 

Un endroit comme un autre | Copyright Piffl Medien
Un endroit comme un autre | Copyright Piffl Medien

 

 

J’aime cet article de Un endroit comme un autre

Dans une histoire boulversante

Surtout qu’on se doute de la dureté que ça va être pour lui de se séparer de son père. Leur relation est très émouvante. Il y a une complicité géniale entre les deux. Le père aime son fils plus que tout. Un amour pur car il va faire passer le bonheur de Michael avant tout. Le protégeant jusqu’au bout pour lui offrir un bel avenir. Je dois avouer que dans cette quête, les larmes n’étaient pas loin pour moi tant cela m’a impacté. 

Quelle performance de James Norton. Le Britannique vu dans Les Filles du Docteur March et surtout L’Ombre de Staline où il avait brillamment tenu l’affiche. Dans Un endroit comme un autre, il va être encore meilleur. Le tout jeune Daniel Lamont est aussi impressionnant. Il a une innocence dans les yeux. J’ai été totalement attendrit par lui. Sa prestation, la finale n’aurait pas été aussi touchante. Et c’est important de souligner la touche de fraicheur ramener par Eileen O’Higgins. 

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :