Actuellement au cinéma Américain Biopic Drame Thriller

Flag Day – Sean Penn oui mais sa fille non merci

Flag Day : John Vogel était un personnage hors norme. Enfant, sa fille Jennifer s’émerveillait de son magnétisme et de sa capacité à faire de la vie une grande aventure. Il lui a beaucoup appris sur l’amour et la joie, mais elle va découvrir sa vie secrète de braqueur de banques et faussaire. 

Flag Day
Flag Day

Flag Day

Note : 2 sur 5.

C’est Sean Penn qui va adapter les mémoires de la journaliste et écrivaine Jennifer Vogel “Flim-Flam Man”. Le scénario a été écrit par John-Henry Butterworth (Le Mans 66) et Jez Butterworth (007 Spectre). Flag Day a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2021.  

J’aime le Sean Penn acteur, mais pour cette première fois où je le vois derrière la caméra, quelle déception dans ce film pas terrible. 

Publicités

Les moments inoubliable de l’enfance sont des contes de fées

Déjà, on va poser les bases, je me suis ennuyé. Pourtant, tout dans l’histoire un peu folle, aurait pu donner un entrain suffisant. Il est bien d’avoir un récit mouvementé, encore faut-il savoir le cadré pour ne pas aller dans tout le sens. Vous l’aurez compris, ce n’est absolument pas le cas ici. J’avais l’impression, malgré la facilité de la trame, d’être dans un brouillon. A plusieurs reprises, on ne sait pas vraiment où on va. C’est un vagabondage aléatoire selon le sens du vent.  

On comprend tout de même que c’est sur la fille que cela va reposer. Pour LE personnage principal, je m’attendais à mieux. Sa psychologie, à l’image de l’histoire, n’est pas claire du tout. A plusieurs reprises on ne comprend pas vraiment ses réactions. Je pense qu’il n’est pas facile pour Jennifer Vogel de prendre du recul sur cette relation avec son père, l’ayant tant marqué. Donc forcément, le film va patiner sur le liant et la logique du raisonnement. Par contre, le père a un gros potentiel mais il sera rapidement cantonné à l’arrière fond. 

Publicités

Et dans le mien, mon père était le prince

Il faut dire que Sean Penn est vraiment un super acteur. Il profite de chaque instant dans la peau de son personnage pour nous impressionner. Il est le facteur X qui donne envie de suivre le film. Son personnage arrive à mettre cette dose de folie donnant un côté inattendu, et Sean Penn assume cela parfaitement.  Par contre sa fille Dylan Penn est pas du tout au niveau. Pour son premier long métrage elle ne donne pas envie d’en voir plus. D’autant plus que sa narration est pénible. Sa relation/père fille dans la vraie vie ne lui permettent même pas d’être inspiré dans celle de la fiction. 

J’ai tout de même apprécié tous les “autours”. On va être plongé dans une ambiance rétro réussite grâce à un ton d’image authentique. Que ce soit la pellicule 16mm, ou encore les couleurs bien choisies. On ressent une Amérique profonde comme on l’aime. Les touches de musiques vont être bien soignée. Elles nous aident à plonger dans un univers, qui a défaut d’avoir un bon fond, à une forme solide 

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :