Army of Thieves – Un préquel pas désagréable mais inutile

Army of Thieves – Un préquel pas désagréable mais inutile

2 novembre 2021 1 Par doisjelevoir

Army of Thieves : Dans ce préquel du film « Army of the Dead », une mystérieuse femme recrute Dieter, employé de banque, afin de braquer des coffres-forts inviolables à travers l’Europe. 

Army of Thieves
Army of Thieves

Army of Thieves

Note : 3 sur 5.

C’est l’Allemand Matthias Schweighöfer qui est à la fois à la réalisation et en tête d’affiche de Army of Thieves. Il était déjà présent dans Army Of The Dead sortie sur Netflix en Mai 2021. Le film est toujours produit par Zack Snyder. 29 octobre 2021 sur Netflix.

Je fais partie de ceux qui avait apprécié Army Of The Dead, et même si je n’ai pas compris l’intérêt de ce préquel, je l’ai trouvé pas mal.

Si on fait ça

Est-ce que Army Of The Dead avait besoin d’un préquel ? La réponse est oui car beaucoup d’éléments dans le film sont présents d’avant et méritent donc des explications. Est-ce que nous le donner à travers Ludwig Deieter est un bon choix ? Je ne pense pas du tout. Ce personnage est loin d’être le plus charismatique et important d’Army Of The Dead. De plus, finalement on n’apprend strictement rien des questions soulevées dans l’original de Zack Snyder. Cee préquel en fait strictement rien avancer. Pour cause, déjà on va être en Europe alors que la catastrophe se passe à Las Vegas, et ensuite le style n’a rien à voir. Il faut être attentif pour voir des brides de zombie.   

Dans Army of Thieves, on va plus être dans un concept de braquage soft. Pas de grosse fusillade ou de prise d’otages au programme. Non, là c’est sur la capacité de Ludwig à ouvrir les coffres les plus difficiles. J’aime bien cette ambiance et je dois dire que le film est passé assez vite à mes yeux, pourtant il dure plus de deux heures. Tout le déroulé à être plutôt cool et en fait sans prise de tête. Cela s’enchaine de manière fluide. L’atmosphère va avoir pas mal de moment fun. Par contre, ça n’atteint jamais de sommet. Les braquages auraient mérité d’avoir plus de tension afin d’ajouter des passages à enjeux. Le dernier en aura mais c’est trop peu. J’aurai aussi aimé la présentation du concept des coffres soient mieux introduits. Cela reste tout de même flou.   

C’est pour devenir des légendes

Je ne l’avais pas spécialement remarqué dans Army Of The Dead, il s’avère que là on mange une bonne ration de Ludwig. C’est la grosse satisfaction de ce film d’avoir pu découvert ce personnage attachant. Certes, son charisme n’est pas éblouissant mais je dois dire qu’il est quand même très sympathique. Par contre, les personnages l’entourant sont épuisants. Il n’y en a pas un seul qui est bien construit. On va être dans un enchainement de gros cliché. Entre Brad Cage et Korina, ça ne vole pas haut.

En termes d’acting c’est quand même mieux. Matthias Schweighöfer arrive bien à correspondre à l’image peu imposante de Ludwig. C’est surtout Nathalie Emmanuel qui va se faire remarquer. Par contre, qu’est-ce que vient faire Jonathan Cohen là-dedans. Son personnage n’a à peine que deux phrases qui compte. Il est à contre-courant de ses rôles habituels mais je n’ai pas accroché du tout.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture