Pig – Nicolas Cage nous désespère en cherchant son cochon

Pig : Un chasseur de truffes vit en ermite dans la nature sauvage de l’Oregon, quand l’enlèvement de sa truie truffière le pousse à retourner vers la civilisation à Portland où il devra faire face aux démons de son passé. 

Pig
Pig

Pig

Note : 1.5 sur 5.

C’est la première réalisation de Michael Sarnoski. Il a écrit le scénario avec Vanessa Curtis Block. 

J’aime beaucoup Nicolas Cage mais encore une fois il est dans un mauvais film. 

Qui a

Il faut reconnaitre que l’histoire de Pig est peu ordinaire. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un homme chercher son cochon. Celui-ci est particulier car il déniche des truffes. En plus de cela, il la considère comme sa fille. Ce n’est pas pour autant que ce kidnapping porcin va transformer notre homme en un John Wick. Ce film va être beaucoup plus calme, voir trop par moment. Ce qui est dommage, c’est qu’à part quelques passages prometteur, la spécificité du chasseur de truffes n’est absolument pas exploitée. On a l’impression que le réalisateur n’a pas trop voulu se prendre la tête. 

C’est beaucoup symbolisé par la mauvaise exploitation de son passé. On le connait une fois qu’il vit déjà dans la forêt. Recul du monde, il vit comme un ermite avec son cochon. Forcément, en débarquant à Portland, il va devoir se confronter à sa vie d’avant. C’est le gros point faible du film. Cette exploitation de son historique est extrêmement mal faite. Il y a un nombre de zone d’ombre incalculable. Cela fait qu’on va avoir pas mal d’incompréhension sur le pourquoi du comment. Finalement, il est plus facile de ne pas chercher à comprendre la raison des actions se passant devant nos yeux. C’est dommage car ça devient strictement inintéressant. Au bout d’un moment, je me suis même surpris à rire tellement je trouvais cette quête vide. La phrase “Where is my Pig” (Où est mon cochon), balancé par Nicolas Cage à qui veut bien l’entendre, fait des fois un tel décalage, que le rire n’est pas loin. 

Ma truite ?

Vous l’aurez compris, le personnage de ce chasseur n’a pas grand intérêt. C’est dommage car il en jette en termes de style. Balancer ce marginal dans la ville a un côté décalé. Ce n’est pas mieux pour tous ceux qui vont graviter autour de lui durant cette quête pour retrouver le cochon.  Ils arrivent sans qu’on sache toujours leur rôle dans son ancienne vie pour repartir dans un total anonymat. Un ajout totalement fade. Il en va de même pour son compagnon d’aventure. A part avoir l’air d’un abruti, il n’est d’aucune utilité. 

Par contre, j’ai bien aimé notre Nicolas Cage préféré. Cet acteur a un don pour choisir de mauvais film. C’est fou quand même. Clairement, à part quand il s’en fiche complètement, ses performances sont assez régulières dans le positif. Pourtant, les bons films où il joue se compte sur les doigts d’une main. Je le trouve rament bien entourer et c’est encore le cas ici. Alex Wolff est un peu à la ramasse et son jeu agaçant. 

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Une réflexion sur “Pig – Nicolas Cage nous désespère en cherchant son cochon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :