Actuellement au cinéma Belge Documentaire Français

En route pour le milliard – Des mutilés de guerre revendiquent leurs droits

En route pour le milliard : 1734 km sur le fleuve Congo, une incroyable épopée pour réclamer justice. Sola, Modogo, Mama Kashinde, Papa Sylvain, Bozi, Président Lemalema… font partie de l’Association des victimes de la Guerre des Six Jours de Kisangani. Depuis 20 ans, ils se battent pour la mémoire de ce conflit et demandent réparation pour les préjudices subis. 

En route pour le milliard
En route pour le milliard

En route pour le milliard

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation du Congolais Dieudo Hamadi qui avait fait d’autres documentaires engagés comme Examen d’Etat et Maman Colonelle. Il a écrit le scénario avec Quentin Laurent et Frédéric Féraud. En route pour le milliard a reçu le Label « Les documentaires » au Festival de Cannes 2020

J’ai trouvé des qualités à ce bon documentaire. 

Publicités

Face aux oreilles sourdes du gouvernement

Il va venir faire un zoom sur des faits très peu connus en France. Pour remettre dans le contexte, la guerre des six jours a été une succession d’affrontements meurtriers entre l’armée ougandaise et rwandaise à Kisangani (République démocratique du Congo) du 5 au 10 juin 2000 durant la Deuxième guerre du Congo.  Ceux-ci ont causé environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile. Dans ce documentaire, c’est à ces mutilés de guerre qu’on va s’intéresser.   

Quand on sait que Dieudo Hamadi n’en est pas à son coup d’essai avec cette thématique, forcément on sent toute l’importance qu’elle a à ses yeux. Je suis content d’avoir pu voir ce documentaire car il informe parfaitement sur la situation. Même sans rien connaitre, on va rapidement comprendre tous les enjeux avec des tenants et des aboutissants claires. Le système est défaillant. 

Publicités

Ils vont se montrer

Dieudo Hamadi s’est plongé au cœur des revendications de ces victimes de guerre. Il va les suivre durant le périple qui va les conduire à la capitale Kinshasa. On est dans les conditions du réelle jusqu’à la confrontation avec les autorités. Je salue d’autant plus la prise de risque car on se doute que le tournage n’a pas dû toujours être facile, surtout quand on se confronte directement aux autorités. En plus du côté information, on ne peut qu’être admiratif du courage de Dieudo Hamadi pour nous faire connaitre la vérité. 

Être durant 1h30 avec eux va permettre de donner un visage à ces victimes. On va ressentir toute leur douleur. Leur vie a été bouleversé et le gouvernement ferme les yeux depuis des années. Leur histoire va être très touchante. Pourtant, on voit la lueur d’espoir et cette volonté de justice qui les fait avancer. Leur parcours est une belle tranche de vie qu’on partage avec eux.   

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :