Actuellement au cinéma Animation Fantastique Japonais Romance

Ride Your Wave – L’animation Japonaise surfe sur l’amour

Ride Your Wave : Hinako, une jeune fille passionnée de surf, déménage dans une ville balnéaire. Lors d’un incendie, elle est sauvée par un pompier nommé Minato. De cet incident va naître une incroyable fusion entre deux êtres que tout oppose. 

Ride Your Wave

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation du Japonais Masaaki Yuasa. Le scénario a été écrit par Reiko Yoshida qui avait fait celui de Silent Voice. Ride Your Wave a fait partie de la sélection du Festival du Film d’Animation d’Annecy 2019. Il est sorti en France deux ans après l’Asie. 

J’adore les films d’animations Japonaise et même si je m’attendais à un peu mieux. Je l’ai tout de même trouvé bien.  

Surfer seule

Le dernier en date que j’ai vu en salle était Josée, le tigre et les poissons (2021) et je suis content de voir que le cinéma Nippon s’exporte de mieux en mieux. Comme souvent, en tout cas pour ceux que je regarde, la force va venir du côté romantique. C’est fou comme les Japonais sont doués dans ce domaine. L’histoire d’amour entre Hinako et Minato va être séparée en deux parties. Une très joyeuse avec les fleurs bleues et les papillons. Elle n’a rien d’original mais donne tout de même le sourire. J’ai plus été intéressé par la seconde et son côté dramatique. Je ne vous révèlerais pas pourquoi malgré que ce soit inscrit dans le synopsis officiel car cela arrive bien après le début du film. Une chose est sure, cela va donner lieu à des passages vraiment émouvants. L’amour ce n’est pas que de la joie, cela peut aussi être de la souffrance et Ride Your Wave le montre. 

À cela va s’ajouter une petite part de fantastique. On va explorer un peu le monde mystique même si cela reste pour faire avancer la thématique romantique. Au départ je n’étais pas fan car on ne sait pas si c’est réellement du fantastique ou si c’est juste de la folie. Une fois qu’on comprend car c’est enfin dit clairement, j’ai beaucoup plus profité des événements. J’aurai donc aimé cette précision soit faite dès le début au lieu de laisser le doute planer. 

Publicités

Sa propre vague

Bien que j’aie fortement apprécié tout le contenu en soi Ce film souffre tout de même de défaut assez handicapant. Je pense notamment au caractère du personnage d’Hinako. Cette dernière est vraiment montrée de manière assez stupide. Cela dénote d’avec les autres personnages qui à défaut d’être mature, ne donne pas cette image un peu bête. Vers la fin Hinako va tout de même montrer un visage un peu plus intéressant et donnera envie de se pencher sur elle. Dans la globalité, les protagonistes sont bien travaillés tout de même.   

Par contre, je dois mettre un carton rouge en matière d’animation. C’est tout simplement immonde, que ce soit les dessins classiques ou les phases plus en images de synthèse. L’aspect visuel qui est pourtant une force du cinéma d’animation Japonais, devient ici une faiblesse. La bande originale aussi ne sera largement pas au niveau d’autres productions dans le genre.   

Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :