Actuellement au cinéma Américain Épouvante-Horreur Thriller

Malignant – James Wan rend hommage aux nanars horrifiques

Malignant : La vie de Madison Mitchell est perturbée lorsque de terribles visions viennent la hanter. Quelle est cette créature malveillante qui la poursuit et commet ces meurtres atroces ?   

Malignant

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de James Wan qui a fait ses armes dans l’horrifique avec les deux Conjuring. Il a écrit le scénario avec Akela Cooper (American Horror Story) et Ingrid Bisu. 

Pour être franc, venant de James Wan je m’attendais à autre chose mais une fois que je m’étais habitué au style, je l’ai trouvé plutôt bon. 

Voir des choses

Dès l’introduction, j’ai été étonné par le style exagéré de ce film horrifique. Que ce soit le jeu des acteurs, ou la réalisation marquée, on sent que tout est poussé à l’extrême. Je pensais au départ que cela n’allait pas continuer mais force est de constater que tout Malignant sera dans cette trempe. Alors deux options vont s’offrir, soit c’est un ratage total de la part de Wan qui a voulu offrir un spectacle grand public sans pour autant maitriser cela, ou la seconde, que je retiendrai, c’est un hommage aux Séries Z mais avec beaucoup plus de budget. Le fait que cet aspect un peu “nanar” soit présent à certains endroits, mais mis entre parenthèses quand l’histoire doit avancer, me fait penser que cela est volontaire. 

Mais que dire ce délire “nanar”. Personnellement, je suis un consommateur enjoué de ce genre. J’adore me poser devant un film avec des acteurs mauvais se battant devant des fourmis géantes (It Came from the Desert) ou des castors zombie (Zombeavers). J’ai donc logiquement apprécié ces passages assumés qui poussent au ridicule les actions. Des zooms bien sentis ou encore des musiques totalement kitsch pour notre époque, m’ont souvent amené à sourire durant la séance. Par contre une personne qui n’aime pas ce décalage ne va pas du tout voir l’intérêt de ce choix de réalisation et va surement passer un moment peu agréable. 

Publicités

Assister à des meurtres pendants qu’ils sont commis

Par contre, on ne peut pas dire que James Wan délaisse pour autant la volonté de nous faire peur. Plusieurs scènes horrifiques sont vraiment très efficaces. A plusieurs reprises, il y a une volonté de nous surprendre et choquer même si malheureusement ça n’empêche pas le film de tomber un peu dans le mou sur le milieu. Je pense qu’il y a une tendance trop grande à miser sur un scénario qui pourtant ne casse pas trois pates à un canard. On se doute rapidement de ce qui se passe et le pseudo suspense s’étend un peu trop à mon goût. Pour faire simple, le développement de l’histoire manque de l’efficacité dont font preuve les scènes. 

Je pense que ces parties un peu plus calmes ne sont pas pertinente aussi à cause du casting. Alors dans les nanars les acteurs sont mauvais mais c’est totalement assumé et souvent on joue de ça, par contre ici ils sont juste plats. Il n’y a même pas de quoi rire de leur prestation. Je prends pour exemple Annabelle Wallis qui est un peu transparente. Alors le Britannique George Young va un peu ressortir du lot mais les leviers donnés à son personnage, à part une scène, sont très limités. Les plus nostalgiques comme moi seront tout de même agréablement surpris de revoir Jacqueline McKenzie qui avait joué dans la série Les 4400 de 2004 à 2007. 

Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

%d blogueurs aiment cette page :