DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA – Un combat féministe dans une société patriarcale (Critique)

Titre : DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA

Année de Sortie : 2019

Genre :  Drame

Nationalité : Macédonien

Avis : Pas mal

La destination du film dont on va parler aujourd’hui est peu habituelle car DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA nous vient de Macédoine.

C’est une réalisation de Teona Strugar Mitevska dont les films sont souvent nominés dans des festivals à travers le monde. Elle va écrire le scénario avec Elma Tataragic.

Dans DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA, on retrouve Petrunija (Zorica Nusheva) qui va assister à une cérémonie religieuse où u elle attrape une croix habituellement réservée aux hommes.

J’ai trouvé ce film pas mal grâce à sa problématique mais mal exploité. On aura ici une véritable critique du système patriarcale. Il faut savoir que cette cérémonie existe et qu’une femme en 2014 avait effectivement attrapé la croix, soulevant un tollé dans la population. La réalisatrice, en poussant certains traits, veut nous montrer cette société ancrée dans des règles traditionnelles qui empêchent la femme d’être légal de l’homme. On verra même dans le film que des femmes du village sont contre le fait que Petrunija prenne la croix car il est dit que ça doit être un homme. Il est aussi intéressant de voir le mélange entre le culturel et le religieux où on ne sait plus vraiment si ces règles viennent de l’un ou de l’autre. Les hommes prennent la religion en excuse, sans justification appuyée, pour assouvir une position dominante sur la société. C’est au passage aussi une attaque contre l’Église orthodoxe qui ne fait rien pour changer les choses, ni même protéger Petrunija. Là où le bât blesse avec ce drame, c’est plus sur la forme. L’actrice Zorica Nusheva est prometteuse pour son premier film, mais son personnage est vide. Il n’y a aucune revendication, elle ne sait même pas pourquoi elle a fait ça. Cela retire énormément de puissance au message. Surtout que la dernière scène vient mettre à mal tout ce que nous explique le film. Le tout avec une réalisation que je n’ai pas aimée. il n’y a pas mal de moment lent et le montage casse le rythme de certaines scènes en les découpant trop.

DIEU EXISTE, SON NOM EST PETRUNYA aurait pu être un film féministe fort mais il va pêcher par son manque de caractère et de dynamisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.