Empathie – Le documentaire qui fait devenir végan

Empathie – Le documentaire qui fait devenir végan

10 novembre 2021 0 Par doisjelevoir

Empathie : Ed doit réaliser un documentaire sur le bien-être animal pour tenter de faire bouger l’opinion publique. Complètement étranger à cette question, il va d’abord s’immerger dans le monde de la cause animale et du véganisme. 

Empathie
Empathie

Empathie

Note : 4.5 sur 5.

C’est une réalisation de l’Espagnol Ed Antoja.  

Ce documentaire arrive dans la vague de nombreux autres se penchant sur des problèmes sociétaux, et arrive à tirer son épingle du jeu en étant excellent. Le 10 novembre 2021 en salle.

Une prise de conscience

Déjà, j’ai beaucoup aimé sa mise en scène. Le réalisateur va partir de zéro sur sa connaissance du bien-être animal pour ensuite évoluer. En effet, il est tout l’inverse d’un végan dans son comportement. C’est un peu comme la majorité de la population en somme. Cette astuce est très ingénieuse car on a l’impression de l’accompagner dans cette prise de conscience.  On démarre le documentaire au même stade que lui, et à voir si on finira avec la même implication. Cela donne un côté véritablement humain à la démarche, en plus de nous offrir des scènes un peu cocasses dans le contexte. 

Au-delà de cette trame, j’ai apprécié le ton très pédagogique utilisé. À aucun moment, nous n’avons l’impression d’être pris de haut car nous sommes des “carnivore”. Au contraire, c’est un véritable accompagnement ludique qui est fait. On nous explique quels sont les impacts de tel ou tel procédé comme par exemple le lait animal ou l’utilisation de certains shampoings. Pour appuyer cela, il va avoir des graphismes réellement bien fait. Les chiffres sont parlants et consternent sur la situation actuelle. C’est fou comme le côté visuel aide à se rendre compte des choses.   

Sur la condition animale

Empathie ne va pas se réduire à seulement un entassement de données. Pour ajouter une valeur ajouté forte, il y aura de nombreux intervenants de qualité. Certains sont des professionnels du secteur, mais absolument pas végan. Il est important d’avoir ce contrepoids pour permettre un cheminement intellectuel honnête. Bien entendu, il va aussi avoir des personnes concernées par la cause et qui nous expliquerons par A+B que la prise de conscience est nécessaire. Alors attention, Ed Antoja a fait le choix de ne pas montrer d’images choquante comme les abattoirs, mais certain passage comme les poules entassées pour pondre, suffisent à se rendre compte de la véritable anomalie de ce système. 

J’ai vu ce documentaire en VF. Normalement, tous les protagonistes parlent en Espagnol, et j’aurai préféré la VOSTFR, seulement notre version Française à une particularité. Elle est doublée par Lucien Jean-Baptiste. Ce dernier à une voix très agréable et apporte une sérénité à cela. Malgré tout, il sait appuyer sur les passages importants. En réalité, avoir une voix familière aide à se sentir en confiance pour aborder cette notion, au départ lointain, voir connotée négative pour le grand public, et à la fin devenue sympathique et rationnelle+.   

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture