Non classé

Les 2 Alfred – Les frères Podalydès détruisent la « Start-Up Nation » (Comédie Bien – Cinéma)

Alexandre, chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème : la start-up qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant ! »

C’est une réalisation de Bruno Podalydès qui a écrit le scénario avec son frère Denis Podalydès. Le film a fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020.

Je ne savais même pas que Denis Podalydès avait un frère, et j’ai été d’autant plus surpris qu’il a déjà remporté le César de la Meilleure première œuvre pour Dieu seul me voit (Versailles-chantiers). J’avais donc bien envie de voir ce que donnerait ce film avec les deux frères réunit. Le coup est plutôt réussi je dois dire.

J’ai beaucoup apprécié le côté critique de la société « start-up nation ». Cette comédie va énormément axer sur cela. On aura donc une satire piquante n’épargnant aucun aspect de ce « nouveau monde ». Que ce soit le ridicule des livraisons par tous les moyens ou la start-up faussement sympathique avec sa « fontaine à bonbon », Bruno Podalydès se sert des codes pour se moquer d’eux.

Grâce à cela, j’ai bien rigolé. Les piques étaient nombreuses et alimente bien le sujet. Cependant, je dois dire que ça peut devenir un peu lourd par moments. J’avais l’impression que sur certains passages les traits étaient trop poussés. Oui pour se moquer, mais j’aime moins quand on tombe dans le cliché grossier. Heureusement ce n’est que quelques fois.

Tout cela sert à remettre l’humain au centre du débat. Car finalement, ce sont les relations entre les protagonistes, et les rapports sociaux « réel » qui vont donner tout son sens à ce film. J’ai aimé les différents rapports entre eux. C’est si simple et naturel.

L’histoire est agréable à regarder car elle met bien les personnages en avant. Chacun a sa petite histoire, et peut avoir une évolution.

J’ai beaucoup apprécié la performance des acteurs. Denis Podalydès est très juste dans son jeu, son frère Bruno Podalydès est bien sympathique, quant à Sandrine Kiberlain efficace comme à son habitude. A noter que Yann Frisch est génial dans son second rôle de patron.

%d blogueurs aiment cette page :