Actuellement au cinéma Comédie Français Romance

Les Amours d’Anaïs – Une Anaïs Demoustier décomplexée à la recherche du plaisir

Les Amours d’Anaïs : Anaïs a trente ans et pas assez d’argent. Elle a un amoureux qu’elle n’est plus sûre d’aimer. Elle rencontre Daniel, à qui tout de suite elle plaît. Mais Daniel vit avec Émilie… qui plaît aussi à Anaïs.

Les Amours d’Anaïs
Les Amours d’Anaïs

Les Amours d’Anaïs

Note : 2.5 sur 5.

C’est une réalisation de Charline Bourgeois-Tacquet qui avait fait le court-métrage Pauline asservie avec en actrice Anaïs Demoustier. Les Amours d’Anaïs a été nommé à la Semaine Internationale de la Critique 2021.

Je n’ai pas été convaincu par cette comédie romantique que j’ai trouvé moyenne.

Publicités

La liberté de vivre

Pourtant, les bases sont plutôt solides avec le personnage d’Anaïs. Cette trentenaire, au profil atypique pour une comédie romantique, détonne par son naturel. J’aime ce côté décomplexé. Elle veut vivre l’instant présent sans jamais se prendre la tête et n’aime pas les responsabilités ou les impératifs. Une symbolique de cela, est qu’on la voit souvent courir car elle est en retard. Ça montre bien qu’elle n’arrive pas à rentrer dans les cases. C’est d’ailleurs ce qui en fera son charme et tout son intérêt.

Anaïs Demoustier est d’ailleurs parfaite dans son interprétation. Elle a une façon de jouer qui colle impeccablement à ce personnage. L’actrice Française donne vie à son homonyme fictif. Elle arrive à la fois à faire transparaitre ce côté irresponsable et peu soucieux des autres, mais aussi les passages où Anaïs doit se remettre en question. Car ce personnage est finalement bien écrit en ne restant pas scotché dans un stéréotype.

Publicités

La liberté d’aimer

Malheureusement, à part elle, je n’ai pas forcément apprécié cette comédie romantique. Sa présence et son aura ne sont pas suffisante pour élever le niveau. Il y a beaucoup trop de moment mou. Avec une telle vitalité de notre protagoniste principale, on aurait pu s’attendre à un festival ! Ce ne sera pas du tout le cas. D’ailleurs le schéma romantique essaye de sortir aussi de la norme, mais finalement c’est un peu bancal dans la construction. Il y a un truc qui ne colle pas forcément.

Je pense que le caractère des personnages secondaires n’aide pas. En effet, ils vont paraître tellement transparents à côté d’Anais. Aucun ne va être à la hauteur. Bien que j’apprécie Denis Podalydès en tant qu’acteur, cette fois-ci, il ne m’a pas vendu du rêve. Je pensais que Valeria Bruni Tedeschi arrivera à s’imposer, mais elle aussi est trop timide. À noter, pour un plaisir un peu égoïste, la présence d’Anne Canovas qui joue dans plus belle la vie.

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

%d blogueurs aiment cette page :