Coup de coeur

Un homme en colère – L’association Guy Ritchie et Jason Statham impose le respect (Action, Thriller – Excellent – Cinéma)

Un convoyeur de fond fraichement engagé surprend ses collègues par l’incroyable précision de ses tirs de riposte alors qu’ils subissent les assauts de braqueurs expérimentés.

C’est le brillant Guy Ritchie, un après The Gentlemen, qui fait le remake du film français Le Convoyeur (2004) par Nicolas Boukhrief. Pour le réalisateur Britannique, c’est le troisième remake de sa carrière après A la dérive (2002) et Aladdin (2019). Il a écrit le scénario avec Marn Davies et Ivan Atkinson.

J’attendais avec impatience ce film d’action fait par un de mes réalisateurs préféré. D’autant plus que j’aime aussi beaucoup Jason Statham. Le résultat a été à la hauteur de mes attentes.

C’était donc un régal de regarder ce film. Guy Ritchie fait encore une fois des merveilles. Il ne sera pas aussi subtil que The Gentlemen ou avoir le corrosif de Snatch. Cette fois-ci, il va jouer avec la tension pure. Le Britannique démontre que les cordes à son arc sont nombreuses. Pour cela, il va s’appuyer sur une montée en puissance du récit. Les zones d’ombre sont dévoilées au fur et à mesure, donnant au spectateur l’eau à la bouche.

Comme à son habitude, il va jouer avec le montage de l’histoire pour créer une atmosphère. Alors qu’on suit l’axe principal, des briques vont venir compléter notre connaissance, provocant des passages chocs. La sensation de révélation est géniale et donne de la force à l’intrigue.

Tout ceci est accentué par une bande originale magistrale. Elle met une pression, tout en donnant un sentiment de puissance. J’ai adoré cette atmosphère.

Il faut rajouter à cela des scènes d’action géniales. C’est à la fois fort, bien filmé et surtout violent. Je me suis éclaté à voir Jason Statham dégommer ses ennemis.

On ressent toute la haine contenue de son personnage. Le langage corporel est une merveille. Cet acteur m’épate par ses non-dits tant significatifs. Il est un des meilleurs pour ce type de rôle à caractère. Le casting secondaire aussi assure avec entre autres Holt McCallany, Jeffrey Donovan ou encore les apparitions de Andy Garcia. Dommage, je n’accroche pas avec Scott Eastwood que je ne trouve pas terrible.

%d blogueurs aiment cette page :