Non classé

La Fine Fleur – Catherine Frot va devoir réinsérer pour sauver ses roses (Comédie – Très bien – Cinéma)

Eve Vernet a été la plus grande créatrice de roses. Sur le point d’être rachetée par un concurrent, va engager trois employés en insertion sans aucune compétence horticole.

C’est la seconde réalisation de Pierre Pinaud. Il a écrit le scénario avec Philippe Le Guay (Les Femmes du 6e étage) et Fadette Drouard (Patients). Ce film a fait partie du Festival du Film Francophone d’Angoulême et du Festival de l’Alpe d’Huez.

Cette comédie n’était pas dans mes priorités de la semaine, mais force est de constater qu’elle en est la grande et agréable surprise.

Je ne pensais pas que le résultat aurait cette touche d’émotion. Il faut dire qu’évoluer dans le milieu de fleur doit inspirer notre côté sensible. C’est souvent ce genre de détail qui fait toute la différence entre une comédie juste drôle, et une plus marquante. J’ai aimé découvrir ce domaine de la rose. Cela permet d’avoir des plans très beaux et voir la richesse de cette magnifique fleur.

J’ai apprécié l’histoire qui est à la fois simple et efficace. Elle ne va pas cesser d’être positive. Ces employés en réinsertions vont être vraiment attachants. Sur les trois, seulement un aura son passé dévoilé. Cela n’empêche pas de se prendre d’affection pour eux tous. C’est un plaisir de les voir évoluer et prendre de la confiance dans ce domaine nouveau pour eux.

Cela va aussi permettre de bien rigoler. Vous vous en doutez, leur inexpérience va entrainer des passages assez cocasses. De plus, leur personnalité sans filtre, va offrir des échanges assez savoureux, notamment grâce à Fred, qui est la grande force. Son sens de la réplique fait malheur, et m’a beaucoup éclaté.

Le rappeur Melan Omerta est une révélation pour son premier film. J’espère le revoir bientôt au cinéma. Il est bien accompagné par Fatsah Bouyahmed et Marie Petiot, chacun ayant son petit truc. Le tout est chapeauté par une Catherine Frot impeccable. La cerise sur le gâteau viendra de Vincent Dedienne en entrepreneur sans morale.

%d blogueurs aiment cette page :