Actuellement au cinéma Documentaire Français

Poumon vert et tapis rouge – Le projet d’un thriller écologiste

Poumon vert et tapis rouge : Pour aider Francis Hallé dans son combat pour sauvegarder les dernières forêts tropicales, un documentariste passionné de nature décide de réaliser son premier film de cinéma : « The Botanist », un thriller écologique avec Leonardo DiCaprio. Il trace son chemin avec malice, obstination, et découvre, avec candeur, les arcanes du septième art. 

Poumon vert et tapis rouge
Poumon vert et tapis rouge

Poumon vert et tapis rouge

Note : 5 sur 5.

C’est une réalisation du documentaliste Luc Marescot. Depuis trente ans il voyage avec ses caméras dans les coins de nature les plus reculés de la planète. 

 
J’ai eu un énorme coup de cœur pour la pépite Poumon vert et tapis rouge. 

Publicités

Réveiller les consciences

Ce documentaire permet d’éveiller sur le réchauffement climatique par un angle plutôt original. En effet, Luc Marescot décide de vouloir faire un thriller pour que les gens réagissent à l’urgence. À partir de ce postulat, on va voir la démarche qu’il faut faire, en partant du zéro, pour mettre en place un film, “The Botanist”. Et c’est au travers toutes ces démarches de préparation que va être mis des rappelle sur la problématique écologique. Un choix génial car cela peut passionner des gens qui à priori n’aurait pas regardé le sujet. 

Attention, les questions comme la déforestation vont tout de même au cœur du sujet. Après tout, c’est le thème de “The Botanist” ! C’est là qu’intervient le célèbre botaniste Francis Hallé. Au fur et à mesure du documentaire, il va venir nous parler des plantes. J’ai trouvé cela tout à fait passionnant. Luc Marescot en profite pour nous dresser son bilan sur la situation. Des passages éclairés et qui remettent la surexploitation de l’homme en cause. Cet homme ayant fait de nombreux reportages, il sait de quoi il parle. De plus, de nombreuses images vont être à l’appui. 

Publicités

Avec un thriller

En plus de ce côté conscientisation, j’ai été passionner par sa quête pour faire “The Botanist”. On va se lancer dans un voyage un peu dingue allant de Cannes à Hollywood. Tout sera montré, de l’écriture du scénario, à la recherche de producteurs. Ce fil rouge permet une grande pédagogie pour parler de sa cause. Il ne lâche jamais l’affaire et sa théorie se tient. En effet, il explique en prenant le thriller Blood Diamond avec Leonardo DiCaprio qui a eu plus d’impact pour lutter contre le trafic de diamants, que n’importe quel documentaire.  Grâce à cela, il permet aussi de montrer dans le cinéma où en est l’intérêt pour l’écologie. Une chose est sure, Francis Hallé ose et s’est remarquable. 

Car tout au long de son documentaire, il va interviewer des personnalités importantes du 7ème art. Pour ma part, j’ai été bluffer de voir qui passait devant sa caméra. On aura notamment l’honneur de voir entre autres Claude Lelouch, Juliette Binoche ou encore Édouard Baer. Chacun va donner sa vision sur la viabilité du projet et ceux par rapport à sa thématique.  Des échanges très sympathiques à suivre en plus d’être intéressant. On aura aussi des intervenants variés comme Antoine de Maximy avec sa parole crue sur l’industrie, mais surtout on aura l’honneur de voir un chef d’une tribu de Papouasie nous expliquant les méfaits de l’homme sur les forêts de son village. Une combinaison d’élément tout ce qu’il y a de plus complet. 

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

%d blogueurs aiment cette page :