Actuellement au cinéma Britannique Documentaire Suédois

I Am Greta – Dans la peau de Greta Thunberg

I Am Greta : Greta Thunberg, une lycéenne de 15 ans, ne supporte plus de rester les bras croisés face au dérèglement climatique. Elle entame, seule, une grève de l’école devant le Parlement suédois. Quelques personnes la rejoignent, puis des centaines, et bientôt des centaines de milliers d’autres. 

I Am Greta
I Am Greta

I Am Greta

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation du Suédois Nathan Grossman.  

I Am Greta, même s’il reste discutable sur sa pertinence, est quand même pas mal du tout. 

Publicités

Je m’appelle Greta Thunberg

Greta Thunberg est une jeune adolescente qui divise beaucoup. On peut même dire qu’elle attire la colère d’un certain nombre de personnes. Ses revendications à son jeune âge enragent des gens qui pensent que leur mode de vie n’a pas à être remis en cause. Faire un documentaire sur elle est donc à double tranchant. Cela peut faire changer d’avis les sceptiques, ou au contraire rajouter de l’eau dans leur moulin. On sent une volonté de personnification un peu trop appuyée. Par moments, j’avais l’impression d’avoir un spot marketing mis en scène pour vendre l’image de Greta Thunberg. Je ne pense pas que ce soit la bonne stratégie quand on veut lutter pour l’écologie. 

En effet, ce documentaire va être un peu le catalyseur de ce qui est reproché à Greta Thunberg. On voit parfois plus un show avec des passages chocs, qu’un véritable contenu de fond. Personnellement, j’aurais aimé que l’écologie soit plus mise en avant plutôt que la façon dont elle fait grève ou encore ses nombreuses rencontres. Car finalement, le centre de son discours et de sa pensée s’est préservé la nature, pas devenir rockstar. 

Publicités

Et je veux que vous paniquiez

Car contrairement à ses détracteurs, je ressens beaucoup d’innocence en elle. Un visage humain lui est montré, avec ses moments d’entrain mais aussi de mal être. Les quelques passages où elle se confie sont précieux. Ces grâce à eux que je n’ai pas descendu en flèche ce documentaire. Par instants, il m’a permis de voir qui était Greta. On la comprend, et surtout elle attendrit. Je la sens sincère dans sa démarche. Dommage que ce ne soit qu’une partie allant dans ce sens, le reste étant comme un SAV. 

Par contre, quitte à jouer cette carte pour nous dresser son portrait, j’aurais aimé en savoir plus sur son entourage. Beaucoup de bruit circule sur le rôle véritable de ses parents. Pourquoi ne pas avoir mis les pieds dans le plat ? C’était le moment idéal de montrer qu’ils ne veulent pas se faire de l’argent sur le dos de leur fille. Après tout, c’est une raison qui nuit fortement à son image. Au contraire, ils vont être étonnamment discrets durant I am Greta. À la fin du documentaire, j’avais réellement un doute que l’influence du père et de la mère ne soit strictement que ce qui a été montré.   

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :