Actuellement au cinéma Américain Drame

Blue Bayou – Combat contre l’expulsion d’un homme adopté

Blue Bayou : Antonio LeBlanc, d’origine américano-coréenne, a été adopté et a passé sa vie dans un petit village du Bayou de Louisiane. Aujourd’hui marié à la femme de sa vie, Katy, ils élèvent ensemble Jessie, la fille de cette dernière, issue d’un premier lit. Alors qu’il travaille dur pour offrir ce qu’il y a de meilleur à sa famille, il va devoir affronter les fantômes de son passé en apprenant qu’il risque d’être expulsé du seul pays qu’il ait jamais considéré comme le sien.

Blue Bayou
Blue Bayou

Blue Bayou

Note : 4.5 sur 5.

C’est une réalisation de l’Américain Justin Chon qui dans sa carrière d’acteur avait notamment joué dans la saga Twilight. Il en a aussi écrit le scénario. Blue Bayou a reçu le Prix du Public de la Ville de Deauville au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2021, en plus d’être présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021

Coup de cœur pour ce drame que j’ai trouvé excellent avec sa thématique impactant. 

Publicités

Aux Etats-Unis depuis petit

Ce drame va aborder une problématique bien réelle aux Etats-Unis. Celle des enfants adoptés à l’étranger avant les années 2000, et qui en grandissant n’ont pas obtenu la nationalité Américaine alors qu’ils pensaient l’avoir.  Le symbole étant Shin Song Hyuk, adopté à 3 ans en Corée du Sud, et qui à 41 ans a été expulsé vers Séoul sans rien connaitre de ce pays. Selon USA Today, il y aurait encore des dizaines de milliers de personnes concernées par cela aux Etats-Unis. Alors Blue Bayou a beau être une fiction, celle-ci est basé sur du concret.  

Cette histoire m’a bouleversé. Antonio se voit menacer d’être expulsé alors qu’il n’a connu que les Etats-Unis. Cela n’existerait pas dans la réalité, on se dirait que ce scénario est tiré par les cheveux tellement ce n’est pas crédible. Et pourtant, tout cela est possible malheureusement. Comment ne pas être ému par ce père de famille voyant tout s’effondrer du jour au lendemain. Il doit désormais se battre pour rester sur les terres qui l’ont vue grandir.  

Publicités

Ils veulent l’expulser dans un pays dont il ne connait rien

C’est donc de grands moments d’émotion que propose ce drame. Je dois même avouer que j’ai versé ma larme sur cette fin grandiose. Même si à un moment j’ai trouvé ça partait trop dans le mélo, cela ne dure finalement pas longtemps et le film se reprend vite. Au-delà de cette thématique principale, j’ai apprécié les “à côté”. On va nous parler de famille avec Antonio et sa belle-fille Jessie, mais aussi son traumatisme par rapport à son enfance où sa mère biologique l’a abandonné. Beaucoup de notion autour de l’enracinement affectif et de l’amour. Un panorama très complet. Les passages “flashback” sur des airs Coréen sont magnifique. Tout cela brillamment tournée en pellicule 16 mm afin de donner un côté authentique. 

Et que dire de Justin Chon dont le jeu est tout simplement parfait. Il est le symbole de vivre son film. Son personnage est très fort et il assume parfaitement la mesure. Le casting secondaire est tout aussi irréprochable avec Alicia Vikander et son interprétation gracieuse de Blue Bayou, la chanson de Linda Ronstadt. On peut aussi compter sur la Franco-Vietnamienne Linh-Dan Pham et Vondie Curtis-Hall de la série Daredevil sur Netflix. 

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

%d blogueurs aiment cette page :