Lamb – Une plongée dans les contrés mystérieuses et fantastiques Islandaise

Lamb – Une plongée dans les contrés mystérieuses et fantastiques Islandaise

27 décembre 2021 0 Par doisjelevoir

Lamb : María et Ingvar vivent reclus avec leur troupeau de moutons dans une ferme en Islande. Lorsqu’ils découvrent un mystérieux nouveau-né, ils décident de le garder et de l’élever comme leur enfant. Cette nouvelle perspective apporte beaucoup de bonheur au couple, mais la nature leur réserve une dernière surprise… 

Lamb | Copyright Go to Sheep 2021
Lamb | Copyright Go to Sheep 2021

Lamb

Note : 3.5 sur 5.

C’est la première réalisation de l’Islandais Valdimar Jóhannsson qui avant était cascadeur notamment sur l’excellent film Danois Sons of Denmark. Il a écrit le scénario avec Sjón. Lamb a reçu le Prix de l’Originalité dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021. Il aura aussi l’honneur de représenter l’Islande aux Oscars en 2022. Le 29 décembre 2021 en salle.

Première fois que je vois un film fantastique Islandais et je dois dire que je l’ai trouvé bon. 

Une ferme perdue au fin fond de l’Islande

L’histoire va être assez spéciale et va permettre à ce film de sortir de l’ordinaire. Nous n’aurons pas affaire à un esprit maléfique ou un tueur ensanglanté. Cette fois, le centre d’attention va être ce nouveau-né (bébé de l’agneau) qui est vu comme un enfant par ce couple de fermiers. C’est un concept spécial, mais que j’aime bien. Sortir de la norme est toujours un plus. Par contre, en termes visuels, ce petit nouveau-né n’est pas toujours réussi. Pour faire sa spécificité, la FX ne va pas toujours être impeccable. De plus, j’aurais aimé que le côté mythologique soit plus exploré. Il y a en effet de quoi faire avec ce qui nous est montré, mais on n’ira pas au-delà de la surface.   

Lamb va commencer de manière très forte avec cette introduction bien particulière. La tension est assez forte tant qu’on n’a pas encore bien cerné ce qui arrive. Ce voile mystérieux est bien géré. Ensuite, le film va tomber dans une certaine routine. On va voir les fermiers évolués avec le nouveau-né sans qu’il ne se passe grand-chose. Un côté répétitif qui se ressent un peu. Par contre, c’était nous amadouer pour mieux nous choquer. La fin va être véritablement en coup-de-poing. L’impact est tout ce qu’il y a de plus réussi.   

Lamb | Copyright Go to Sheep 2021
Lamb | Copyright Go to Sheep 2021

J’aime cet article de Lamb

Cache un secret bien étrange

J’ai particulièrement aimé l’ambiance offerte. Le film va se dérouler dans une ferme au nord de l’Islande. Le paysage est donc sublime. Il y a cet isolement qui va créer une atmosphère particulière autour de ce couple et de ce nouveau-né. Un contact total avec la nature qui permet d’avoir une certaine poésie. On se laisse facilement porter par cet environnement.   

Si cela reste captivant même quand il y a des coups de mou, c’est grâce à de très bons acteurs. En tête, nous aurons une Noomi Rapace toujours impeccable. Récemment, elle m’avait déjà plu dans The Trip. Son compagnon d’un film Hilmir Snær Guðnason est tout aussi convaincant. Par contre, les personnages ne sont pas fouillés en dehors de leurs relations avec le nouveau-né. Pour en arriver à cette situation, il faut en effet un gros vécu émotionnel. Une image de quelques secondes va poser une explication, mais cela reste léger. L’apport de Björn Hlynur Haraldsson va permettre de dynamiter un peu le quotidien ce qui n’est pas une mauvaise chose.     

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook