Non classé

Hitman & Bodyguard 2 – Samuel L Jackson et Ryan Reynolds de retour (Action, Comédie – Pas terrible – Cinéma)

Michael Bryce, l’ancien garde du corps déchu, avait bien besoin d’une pause. C’était compter sans Darius Kincaid, le tueur à gages, et Sonia, sa délicieuse épouse, qui vont l’entraîner dans un nouveau plan foireux.

C’est Patrick Hughes (II) qui réalise cette suite à Hitman & Bodyguard (2017) où il était déjà aux manettes. Le scénario a été écrit par Phillip Murphy, Brandon Murphy et Tom O’Connor qui avait fait celui du premier.

J’avais bien aimé le premier opus, et j’étais donc content de retrouver Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson. Malheureusement, comme souvent cette suite n’est pas à la hauteur et m’a fortement déçu.

Alors qu’en 2017, une alchimie était présente entre Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson, cela a totalement disparu. La venue de Salma Hayek, plus en retrait précédemment, va venir tout chambouler et casser le style Buddy Movie. Je ne me rappelais pas trop de son personnage, mais une chose est sûre, dans cette suite elle est insupportable. Elle va être extrêmement lourde, jusqu’à rendre chacune de ses scènes pénibles à regarder.

Alors qu’on avait un duo bien équilibré, on a désormais un trio bancal avec une mayonnaise qui ne prend pas. Résultat, le penchant comique du film va être totalement raté. A part deux ou trois passages qui m’ont éclaté, le reste du temps c’était horrible. Des vannes très insistantes montrent le manque de créativité. C’est le problème d’une suite pour en faire une, souvent il n’y a rien à raconter.

Même niveau action ce n’est pas trop ça. On va souvent tomber encore une fois dans l’exagération et la surenchère. Il faut reconnaitre que ces passages sont quand même les plus abouties comparées au reste.

Ce qui plombe l’ensemble est aussi la prestation ratée des acteurs. Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson ne sont pas du tout dedans. Quant à Salma Hayek, à l’image de son personnage, elle en fait des caisses. Pour ne rien arranger, la prestance Antonio Banderas en grand méchant laisse à désirer. J’étais content de voir Morgan Freeman pour le peu d’utilité qu’il a. Une pensée pour Frank Grillo dont le personnage est sous exploité alors que c’est surement le meilleur de tous.

%d blogueurs aiment cette page :