Non classé

The Tomorrow War – Chris Pratt part sauver le futur (Science fiction, Action, Thriller – Très bien – Amazon Prime Video)

Un groupe de voyageurs arrive du futur pour délivrer un message urgent : dans 30 ans, l’Humanité va perdre une guerre mondiale contre une espèce d’aliens.

C’est le premier long-métrage hors animation de Chris McKay qui avait fait Lego Batman, Le Film en 2015. Le scénario a été écrit par Zach Dean. Prévu de base au cinéma, Paramount a finalement vendu les droits de distribution à Amazon Prime.

Contrairement à Netflix, Amazon Prime se fait plus discret en termes d’exclusivité, en essayant de faire des acquisitions plus qualitatives. C’est chose faites avec ce film.
J’ai beaucoup aimé le concept du film d’aller faire une guerre dans le futur suite à un appel à l’aide de voyageurs du temps. Il y a même des explications convaincantes sur les tenants et aboutissant de ce flux temporel. Par contre, le hic vient la logique même d’envoyer des hommes dans le futur pour faire cette guerre. Pourquoi ne pas se préparer tout simplement à l’invasion pour changer le futur ? On ne sera jamais.

Cela n’empêche pas l’histoire d’être agréable à suivre. Dan Forest va devoir survivre une semaine dans un futur apocalyptique. Le film prend le temps de s’introduire pour créer son atmosphère. J’apprécie vraiment cela. Je n’ai pas vu les 2h20 passer.

La partie où Dan Foster se retrouve dans le futur est géniale. On est dans trente ans, donc forcément, il n’y aura pas de projection moderne et technologique avancée, à part la fameuse machine pour voyager. Cela permet d’avoir des repères faciles et de se plonger dans cette guerre sans pitié contre les Aliens. Les combats sont bien faits et c’est dynamique. Pas le temps de s’ennuyer.

Pour ne pas rester uniquement dans l’action, le personnage de Dan va rencontrer une protagoniste clé et une relation va se nouer. Cela va faire des enjeux intéressants car ils vont avoir un écho sur sa vie du présent. J’ai été convaincu par ces moments plus calme mais réfléchi entre souvenir et regret.

J’ai été moins convaincu par la dernière partie qui exploite trop le côté « warrior » sans limite des personnages. On tombe un peu dans la caricature des soldats de l’Oncle Sam voulant sauver le monde seul. Dommage pour cette petite fausse note de ton, car en soi la dynamique des actions est bien. Cela se rattrape aussi par un finish très sympathique.

Une chose est sûre, du début à la fin, j’ai adoré Chris Pratt. Alors que les grandes franchises (Les Gardiens de la Galaxie & Jurassic World) lui collent à la peau, ce genre de film solo montre que son charisme est fantastique. Le casting secondaire n’a pas à rougir avec J.K. Simmons, Yvonne Strahovski et Sam Richardson.

%d blogueurs aiment cette page :