S.O.S. Fantômes : L’Héritage – Une suite nouvelle génération qui s’en sort bien 

S.O.S. Fantômes : L’Héritage : Une mère célibataire et ses deux enfants s’installent dans une petite ville et découvrent peu à peu leur relation avec les chasseurs de fantômes et l’héritage légué par leur grand-père. 

S.O.S. Fantômes : L'Héritage | Copyright 2021 CTMG, Inc. All Rights Reserved.
S.O.S. Fantômes : L’Héritage | Copyright 2021 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

S.O.S. Fantômes : L’Héritage

Note : 3.5 sur 5.

 
C’est une réalisation de Jason Reitman, fils d’Ivan Retiman qui était derrière la caméra pour les deux premiers S.O.S Fantômes. Il a écrit le scénario avec Gil Kenan (Monster House). Ils reprennent le flambeau d’Harold Ramis, auteur des deux premiers scénarios, et décédé en février 2014. Le 1er décembre 2021 en salle.

J’avais peur de ce que pouvait donner cette suite, et il s’avère que finalement je l’ai trouvée bonne. 

Who you gonna call

Pour les plus jeunes d’entre vous ne connaissant pas S.O.S Fantômes, ou Ghostbusters en anglais, il faut faire un petit rattrapage. Déjà, c’est une saga culte du cinéma. Je ne compte pas le nombre de fois où je les ai vues. Cette franchise compte au total trois films. Tout d’abord ceux ayant le mieux marché, S.O.S. Fantômes en 1984 et S.O.S Fantômes 2 en 1989. Ensuite, s’ensuivra un reboot féminin, S.O.S. Fantômes en 2016, pas très bien reçu par le public. Et donc, S.O.S. Fantômes : L’Héritage est la suite directe de S.O.S Fantômes 2. On compta aussi deux séries animées avec S.O.S. Fantômes qui compta 140 épisodes de 1986 à 1991, et Extrême Ghostbusters avec 40 épisodes en 1997. 

Beaucoup l’attendaient au tournant, et même si forcément elle va décevoir certaines personnes, cette suite s’en sort bien. Est-ce que l’héritage de Ghostbusters est-il respecté ? Je dirais oui dans sa globalité. On remarque que l’état d’esprit est quand même beaucoup plus jeune. On passe de personnage ayant un peu plus d’une trentaine d’années, à d’autres ayant tout juste la quinzaine. Je ne trouve pas cependant que ce soit une mauvaise chose car quitte à repartir pour un tour, autant mieux y aller à fond en insufflant un nouveau souffle. Je préfère cela à un stupide copié collé. Énormément de références sympathiques vont être mises et cela fait qu’on sent tout de même que ce film est en plein dans la saga. Cela se fait à travers des anecdotes ou des objets, et comble du bonheur, des caméos. Sur ce dernier point je ne vous en dirai pas plus, en tout cas je n’ai pas été déçu. Il m’a juste manqué la Bande originale. Celle de ce troisième opus est assez standard, et j’attendais en vain d’entendre raisonner Ghostbusters de Ray Parker Jr. 

S.O.S. Fantômes : L'Héritage | Copyright 2021 CTMG, Inc. All Rights Reserved.
S.O.S. Fantômes : L’Héritage | Copyright 2021 CTMG, Inc. All Rights Reserved.

 

 

Ghostbusters !

Après dans le contenu du film en soi ce n’est pas non plus révolutionnaire. On est dans du teen-movie action, les fantômes en plus. J’aime bien ce style divertissant donc je n’avais pas de quoi râler. L’humour n’est pas débordant ce qui est une bonne chose. Il y a régulièrement des passages drôles mais ça n’empiète pas bêtement sur le reste. Je dois tout de même dire qu’à une ou deux reprises, cela va quand même trop loin et devient limite gênante. En tout cas, le choix de ces adolescents est le bienvenu. Ils sont quand même assez attachants. Que ce soit le maladroit Trevor, la geek Phoebe ou encore l’amusant Podcast. Les trois se complètent plutôt bien, surtout quand on rajoute la percutante Lucky. En matière d’adulte ce n’est pas mal non plus avec ce prof assez atypique qui va tout déclencher. Il n’y a que la mère que j’ai trouvée plutôt fade.   

C’est une confirmation pour Finn Wolfhard de Stranger Things. On l’avait vue dans les deux chapitres de Ça avec sa bande d’amis, mais là il a quand même plus d’importance. Pour ma part j’ai apprécié son jeu. Mckenna Grace jouant sa petite sœur lui vole par moments la vedette. Cette adolescente de 15 ans impressionne sans cesse par la qualité de son jeu. Tout cela sous la coupelle d’un Paul Rudd assez présent pour satisfaire ses fans, sans pour autant prendre trop de place. Il était important de laisser les gamins se développer. Au passage, c’est fou comme Celeste O’connor me fait penser à Tessa Thompson. Espérons pour elle que sa carrière suive le même chemin. 

J’ai aimé cette critique de S.O.S. Fantômes : L’Héritage

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Une réflexion sur “S.O.S. Fantômes : L’Héritage – Une suite nouvelle génération qui s’en sort bien 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :