Partir ? – L’immigration vue d’un regard humain

Partir ? – L’immigration vue d’un regard humain

9 novembre 2021 0 Par doisjelevoir

Partir ? : Après plusieurs années d’exil en Europe, Stéphane, Léo, Cheikh et Boye Gaye sortent de leur silence. De désillusions en désillusions, ils ont fini par revenir dans leur pays d’origine. Leur retour est perçu par leurs proches comme un échec. Guy Roméo, un Camerounais arrivé en France en 2007 à l’âge de 21 ans, est le seul à être resté. Il s’accroche à Marseille où il espère réaliser son rêve : devenir un artiste célèbre, comme son idole, le rappeur Mac Tyer. 

 Partir ?
Partir ?

Partir ?

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de la Camerounaise Mary-Noël Niba. 

J’ai trouvé que c’était un bon documentaire avec une vision réaliste dans un débat souvent tronqué par les médias et leur volonté de titre tapageur. Le 10 novembre 2021 en salle.

Nous sommes ici pour gagner notre vie

Ce documentaire va donc se pencher sur l’immigration Africaine en France, plus particulièrement subsaharienne. Chaque année, il y aurait 700 000 à 800 000 qui émigrent vers l’Europe pour des raisons aussi bien économique, que climatique ou encore à cause des conflits armés. Cette immigration est souvent pointée du doigt par certaines politiques afin de détourner le regard d’une population en colère. On parle souvent des migrants, mais il n’est pas rare d’avoir en réalité un public ne connaissant pas le fond et n’ayant même jamais entendu ce qu’ils avaient à dire. Partir ? va mettre en avant cela. La parole va être donnée à ceux qui la vivent et l’ont vécu. 

J’ai beaucoup aimé le témoignage de ces 4 hommes et de cette femme qui ont vécu l’immigration. Nous avons un panel assez varié. On va avoir Guy-Roméo, un jeune Camerounais venu en France à l’âge de 17 ans, et rêvant de succès. La réalisatrice a aussi été chercher des gens en Afrique afin qu’ils puissent s’exprimer sur leur passer en Europe. Cela va aller du Sénégal au Cameroun. Il y a un même un côté très personnel avec Stéphane, son frère adoptif. Le fait d’avoir pris différentes tranches d’âge permet aussi de nous rendre compte de la constance de ce que représente l’immigration pour eux. La France était vue comme un El Dorado. 

Donc on tiendra le coup

Avec eux, on va donc pouvoir apprendre les conséquences d’avoir été en Europe sur leur vie actuelle. Ce qui est intéressant, est qu’ils n’ont pas le même bilan. Stéphane par exemple avait vendu son entreprise pour aller en Europe, et a dû revenir contre son gré au bout de 8 ans en ayant tout perdu. On sent la frustration. À l’inverse, Cheikh est parti volontairement pour retrouver sa famille au Sénégal. Même si les conditions de départ diffèrent, on sent que les deux ont un constat négatif sur leur expérience. Cela a été une perte de temps car ce qui leur était vendu en Afrique était loin d’être la réalité une fois sur place. C’est un peu pareil pour Boye-Gaye qui raconte la façon dont elle était exploitée en Espagne. Léo quant à lui va nous apprendre que c’est honteux pour un Africain parti en Europe de revenir sans argent. Cela force certains à rester même s’ils ne sont pas heureux. Une chose est sûre et certaines, les premières victimes de l’immigration sont les migrants eux-mêmes.

J’ai aussi beaucoup apprécié les intervenants sélectionnés. Ils vont permettre de prendre du recul sur la situation en établissant les causes et les conséquences de l’immigration pour l’Afrique. Calixthe Beyala va nous montrer que c’est une perte pour l’Afrique et que cela empêche le développement du continent. Un constat similaire est dressé par Aly Tandian, Maître de Conférences en sociologie. La participation de Mac Tyer est aussi très enrichissante. Elle donne le point de vue d’un homme ayant fréquenté des immigrés étant resté en France par défaut, sans jamais trouver leur place, mais était trop fière pour rentrer au pays.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture