Non classé

Opération Portugal – D’jal transforme en comédie son sketch du Portugais (Comédie – Mauvais – Cinéma)

Hakim, 35 ans, sympathique flic de quartier d’origine marocaine, doit infiltrer la communauté portugaise pour les besoins d’une enquête.

C’est une réalisation de Frank Cimière qui s’est inspiré du personnage créé par l’humoriste D’Jal durant un sketch pour le Jamel Comedy Club. Ils ont écrit le scénario ensemble avec Jérôme L’hotsky (Un Village presque parfait).

J’ai eu la mauvaise idée d’aller voir cette comédie avant France – Portugal, pour me mettre dans l’ambiance. Bien mal m’en a fait car elle était réellement mauvaise.

Malgré toute la bonne volonté du monde pour essayer de passer un moment festif, je n’ai absolument pas trouvé ce film drôle. Il tente maladroitement de nous faire rire en surfant sur les clichés portugais. En soi, la méthode est commune pour une comédie, donc ça ne m’a pas dérangé. Le problème c’est que la tournure n’est pas pertinente. C’est bourrin comme pas possible. Les mêmes sketchs sont répétés une dizaine de fois pour être sur qu’on a compris ou sinon juste parce que l’inspiration n’était pas au rendez-vous.

De base, j’aime le sketch du « Portugais » joué par D’jal sur scène. En revanche soyons franc, ce n’est pas une base suffisante pour faire un film entier. On avait déjà eu le cas avec « Coco » de Gad Elmaleh. Déjà que le début est bancal, mais ça tourne trop en rond pour mener quelque part.

Le symbolique est le rôle de la mère. Le personnage joué par Farida Ouchani est d’une lourdeur inconcevable. C’était un calvaire à chaque fois qu’elle était à l’écran. Sachant qu’elle prend plus de place avec l’avancée du film, ça devient très problématique.

Alors certes, j’ai rigolé pendant la scène de l’église, ce furent d’ailleurs mes seuls rires de cette « comédie ». Une petite lueur espoir vient aussi des rôles secondaires joués par Pierre Azéma et Serge Da Silva.

Je ne serais pas autant indulgent avec un D’jal pas du tout à la hauteur. L’humoriste ne provoque aucun rire, et fatigue plus qu’autre chose. Je ne doute pas de sa bonne volonté en ayant fait ce film, mais cela ne suffit pas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :