Actuellement au cinéma Drame Historique Portugais

Fatima – L’histoire d’une apparition divine

Fatima : Portugal. 1917, trois jeunes bergers de Fatima racontent avoir vu la Vierge Marie. Leurs révélations vont toucher de nombreux croyants mais également attirer la colère des représentants de l’Eglise et du gouvernement. Ils vont tout faire pour essayer d’étouffer l’affaire et obliger les trois enfants à se rétracter.  

Fatima
Fatima

Fatima

Note : 1.5 sur 5.

C’est une réalisation de l’Italien Marco Pontecorvo. Il a écrit le scénario avec Valerio d’Annunzio et Barbara Nicolosi. Ils se sont inspirés de l’histoire vraie de trois petits bergers, qui affirment avoir vu en 1917 à Fátima, au Portugal, les apparitions mystérieuses d’une « belle dame » identifiée par l’Église comme la Vierge Marie. Deux autres films ont relaté avant Fatima la même histoire : Le Miracle de Fatima en 1952 et Le 13e jour, en 2009. 

J’ai trouvé ce drame historique assez mauvais. 

Publicités

Il n’y a que deux façons de vivre votre vie

Je n’ai pas du tout aimé la manière dont la religion était mise en scène dans ce film. En effet, pour moi c’est quelque chose de personnel et spirituel. Le choix a été fait de représenter tout ça comme un spectacle. On passe totalement à côté de l’aspect profond que contient la foi. La réalisation est très pathos ce qui est rapidement agaçant. J’ai eu du mal à tenir jusqu’au bout. Dommage car je pense si le côté spirituel avait été abordé, la sensation aurait été largement meilleure. 

Pour ne rien arranger, je n’ai pas compris la décision de mettre ce film en anglais. Pour certains ça peut paraître un détail, mais la langue originale fait partie des éléments immersifs. D’autant plus qu’une bonne partie du casting est portugais. Un choix surement dans une optique d’export à l’international. À noter qu’on va avoir la présence de Joaquim de Almeida connu en France pour La Cage Dorée. La prestation de Harvey Keitel aussi se retient. À part cela le reste du casting est assez fade. 

Publicités

L’une comme si rien n’est un miracle, l’autre comme si tout l’était

Autre incompréhension, cela fait beaucoup, c’est la partie “recule”. En effet, Lucia, devenue bonne-sœur, va raconter les événements des dizaines d’années plus tard à un professeur faisant un article. C’est cet échange qui va être la trame pour voir les événements de 1917 comme si c’était des grands flashbacks. Cependant, je ne vois pas l’intérêt de faire ça car ces échanges entre Lucia et le journaliste ne vont rien apporter. Cela aurait pu être l’occasion de débattre ou tirer des enseignements pertinents, mais ça restera au stade d’une conversation basique. 

Finalement, ce n’est pas surprenant quand on voit la richesse assez pauvre de ce film. Le scénario en est un peu la symbolique. Il va être des plus répétitif. Durant presque deux heures, les mêmes événements vont se répéter. Au début c’est intrigant, mais aux troisièmes apparitions j’en avais un peu marre car les réactions ne changent pas. D’un côté les croyants persuadés du miracle, et de l’autre les antireligions qui font de grande menace. 

Publicités
Publicités

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Visitez le site de notre Partenaire YouthCulture

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :