Non classé

Mustang – Choc générationnel dans la Turquie reculée (Drame – Très bien- UniversCiné)

Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre soeurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.

C’est la première réalisation de la Franco-turque Deniz Gamze Ergüven. Elle a écrit le scénario avec Alice Winocour (Mignonnes). Le film fu récompensé de quatre César : Meilleure première œuvre, Meilleur montage, Meilleur scénario original et Meilleure musique. De plus, il a représenté la France en 2016 pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

J’ai découvert ce très beau drame dans le cadre du Festival du Video Club organisé par CinéPop, et donc c’est la seconde édition

J’ai beaucoup aimé le style épuré de ce film. Il va se passer dans une campagne reculée de la Turquie, à plusieurs centaines de kilomètres d’Istanbul. Ce drame va nous plonger dans une partie de la culture de ce pays. Un voyage qui va aussi chercher dans les souvenirs de la réalisatrice. Certes, ce n’est pas autobiographique, mais elle mise des inspirations personnelles.

C’est donc sans jugement de valeur qu’on va nous dépeindre la situation de ces cinq sœurs dans ce petit village. Cela montre bien la confrontation générationnelle entre des jeunes femmes qui ont soif d’une liberté sans règles, et les codes traditionnelle portés par ceux plus âgés.

L’histoire est touchante. Elle va montrer comment chacune de ces filles va réagir à cela. Bien entendue, leurs rédactions ne seront pas forcément les mêmes. Cela va aller de l’acceptation résignée, à celle qui est en totale révolte, sans oublier d’autres qui s’arrangent de cette situation. Le panel est large afin de montrer justement cette transition.

Les actrices se débrouillent par ailleurs superbement bien, notamment la toute jeune Günes Nezihe Sensoy.

Le rythme va être plutôt lent mais cela se marie bien avec le style. On vogue entre la douceur de la campagne, la fermeté des traditions, et la joie de la jeune génération. Il est juste dommage que la psychologie des personnages ne soit pas tant explorée, le but du film étant plus large.

%d blogueurs aiment cette page :