Non classé

Médecin de Nuit – Vincent Macaigne piégé dans un trafic d’ordonnance (Drame – Bien – Cinéma)

Mikaël est médecin de nuit. Tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, il est entraîné par son cousin pharmacien dans un dangereux trafic de fausses ordonnances.

C’est une réalisation de Elie Wajeman. Il a écrit le scénario avec Agnès Feuvre. Le film a eu le label « Les nouveaux venus » au Festival de Cannes 2020.

J’aime beaucoup Vincent Macaigne et j’étais content de pouvoir profiter de lui à l’affiche d’un drame plutôt sombre. D’autant plus que ce film est vraiment bien.

L’histoire est vraiment prenante. Elle se déroule durant une nuit en suivant ce médecin. Forcément, cela va nous amener dans des endroits pas toujours nets. Ce praticien aidant volontiers les junkies par conviction, trempe aussi dans des affaires pas net du tout. J’ai aimé cette atmosphère bien particulière. On est bien loin de la comédie Docteur ? qui suivait elle aussi un médecin de nuit. Là, on sera plus du côté violent en se confrontant à la toxicomanie. C’est prenant de savoir ce qu’il va advenir à Mikaël.

Malgré tout, j’ai trouvé que la mise en contexte était trop vite expédiée afin de se plonger facilement dans ce récit. Cela manque aussi de moments réellement forts. Le film est finalement bien tout en étant linéaire.

Le personnage du médecin est bien construit. On va voir les différentes choses qui le tracassent et comment sa « morale » est mise en cause. Ce n’est pas un homme tout blanc ou tout noir, des nuances sont apportées.

Il faut dire qu’avec un acteur comme Vincent Macaigne, les possibilités sont grandes. Il apporte beaucoup d’émotion dans son jeu pour qu’on soit totalement avec lui.

Pour faire son frère, on a même le luxe d’avoir un grand Pio Marmai. Ce rôle de pharmacien véreux lui va parfaitement bien. Par contre, je n’ai pas aimé Sarah Le Picard qui plombe les scènes où elle se trouve.

%d blogueurs aiment cette page :