COME AS YOU ARE (Drame – Très bien)

Fan de Chloë Grace Moretz, j’avais loupé COME AS YOU ARE (2018) à sa sortie, j’ai eu l’occasion de me rattraper.

C’est Desiree Akhavan qui a adapté le roman « The Miseducation of Cameron Post » de Emily M. Danforth. La réalisatrice a écrit le scénario avec Cecilia Frugiuele qui l’avait accompagné sur la série THE BISEXUAL (2018).

Dans COME AS YOU ARE, on retrouve Cameron (Chloë Grace Moretz), une adolescente attirée par les femmes. Quand sa tante le découvre, elle va l’envoyer dans un établissement pour la remettre « sur le droit chemin ».

J’ai trouvé que ce drame était très bon. C’est un beau film. Il aborde une thématique peu évidente que sont les camps pour homosexuels aux États-Unis. Ceux-ci ont pour but de soi-disant ouvrir les yeux aux jeunes adolescents attirés par des partenaires du même sexe. Le film se déroule en 1993, mais attention, ce type d’établissements existe toujours dans le pays de « l’American Dream ». Après, en comparaison à BOY ERASED (2019), il est assez soft. À part une ou deux fois, il n’y a pas vraiment d’images choquantes ou de maltraitance. On va plus se concentrer sur l’aspect psychologique. La manière dont les jeunes ressentent cet enfermement et mise à l’écart de la société juste pour leur préférence sexuelle. Le zoom sera surtout fait sur le personnage joué par Chloë Grace Moretz. J’adore cette actrice depuis est tout jeune âge dans KICK-ASS (2010). Maintenant qu’elle a la vingtaine, elle fait des rôles plus dramatiques et les maitrise à merveille. J’ai trouvé sa prestation vraiment top. C’est grâce à elle que le film prend toute sa valeur. Elle va nous offrir de très belles scènes avec sa recherche d’identité. Une étape cruciale dans la construction de sa future vie de femme. Je mettrai plus un bémol sur les personnages secondaires qui sont mal exploités. Sasha Lane (AMERICAN HONEY) et Forrest Goodluck sont prometteurs, mais pas assez mis en valeur. Cela fait que le film souffre un peu d’un manque de diversité et quelques passages seront un peu plats. Heureusement, ça reste minoritaire.

Loin d’un slogan McDonald’s, COME AS YOU ARE se savoure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.