Titre : LES FILLES DU DOCTEUR MARCH

Genre : Romance / Drame

Sortie : Janvier 2020

Avis global : A voir

e n’avais jamais terminé sa lecture quand j’étais petit, je m’attaque donc la version cinématographique de LES FILLES DU DOCTEUR MARCH (2020).

C’est Greta Gerwig, la réalisatrice de LADY BIRD (2018), qui adapte le roman de Louisa May Alcott paru en 1868. Ce n’est pas la première fois que celui-ci est porté sur grand écran.

Dans LES FILLES DU DOCTEUR MARCH, on retrouve 4 sœurs (Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh et Eliza Scanlen) et les péripéties de leur vie.

Je m’étais ennuyé en lisant le livre, mais à ma plus grande surprise j’ai beaucoup aimé ce film. Je dois avouer qu’au début je n’étais pas emballé. Le rythme est loin d’être rapide, et ça sentait le drame un peu poussiéreux. Mais finalement, l’attachement aux personnages va être fort et va nous permettre de nous plonger totalement dedans. Chacune des quatre filles va avoir son trait de personnalité et sa richesse. En plus, cela apporte une belle diversité. Il faut reconnaitre que le casting aide beaucoup là-dedans. C’est du niveau 5 étoiles. Saoirse Ronan continue d’impressionner par sa présence après MARIE STUART, REINE D’ECOSSE (2019). Son ainé Emma Watson arrive à prendre son envol vis-à-vis de de son rôle de Hermione Granger d’HARRY POTTER. Et que dire de Florence Pugh qui me fascine à chaque apparition. Même Eliza Scanlen dont le personnage est plus discret, arrive à transmettre quelque chose. Ensemble, elles donnent énormément de valeur à l’histoire. Mine de rien, suivre leurs péripéties, une fois qu’on est attaché aux personnages, cela devient très prenant. Plein de films dans le même genre sont vite ennuyant, mais pas là. C’est aussi dû au dynamisme des flashbacks. Le passage entre le présent et le passé est bien fait. L’équilibre est top et donne sans arrêt un nouvel élan. Surtout qu’un jeu de teinte d’image va accompagner ces transitions donnant un ressenti particulier à chaque scène. J’ai aussi beaucoup apprécie l’ambiance grâce à des costumes très bien fait. On est plongé au XIXème siècle.

La qualité de LES FILLES DU DOCTEUR MARCH donnerait même envie de (re)découvrir l’œuvre littéraire.