LE MANS 66 (Biopic / Drame – Très bien)

Même si je suis loin d’être un passionné de sport automobile, son casting m’a attiré à voir LE MANS 66.

C’est James Mangold (LOGAN) qui adapte le livre Go Like Hell: Ford, Ferrari, and Their Battle for Speed and Glory at Le Mans d’A. J. Baime. Le scénario a été écrit par Jason Keller (EVASION), John-Henry Butterworth (EDGE OF TOMORROW) et Jez Butterworth (007 SPECTRE).

Dans LE MANS 66, on va retrouver l’ancien pilote Carroll Shelby (Matt Damon) qui va être chargé par Ford de faire une voiture pour battre Ferrari aux 24h du Mans. Pour cela, il va faire appel au pilote chevronné Ken Miles (Christian Bale).

À ma grande surprise, j’ai fortement apprécié ce biopic. Pourtant c’était mal parti car j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Je ne comprenais pas grand-chose et j’avais peur qu’on parte sur un film qui se consacre uniquement à la course. Mais ici on a bien plus que cela. L’histoire humaine va prendre le dessus sur la sportive. La course ne va être qu’un moyen de connaitre ces personnages fantastiques. Il m’était inconnu, mais quand on voit cette œuvre, on est impressionné par ce qu’ils dégagent. Les choix du casting sont très judicieux. Matt Damon et Christian Bale forment un duo haut en couleur. Le caractère calme de l’un, va contrebalancer le sulfureux de l’autre. La complicité entre les deux permet d’avoir de grands moments d’amitié. Même la présence occasionnelle de Jon Bernthal (LE PUNISHER) m’a convaincu. Il a une vraie carrure. J’ai été ému par leur aventure. On les voit construire ce projet ensemble. Ce sont des séquences que j’ai beaucoup aimées. Il y a du caractère dans chaque séquence. J’étais palpité pour savoir s’ils allaient arriver à leurs fins. Il y a des moments vibrant surtout que le cadre de ce lancement est bien expliqué. J’aurai tout de même aimé qu’on explore plus Ferrari afin de crée un côté rivalité qui est un peu plat ici. Un petit bémol sur les séquences courses que je n’ai pas trouvé passionnante. Après n’étant pas fan de ce sport, mon avis sur ce point précis est peu objectif.

LE MANS 66 permet de découvrir avec brio les hommes qui se cachent derrière les performances automobiles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.