J’avais hâte de retrouver Jean Dujardin dans cette année 2019 avec l’intriguant LE DAIM.
Cette comédie a été réalisée et écrite par Quentin Dupieux dont le dernier film LE POSTE (2018), ne m’avait pas convaincu.
Dans LE DAIM, on retrouve Georges (Jean Dujardin) qui réalise un film particulier autour de son blouson en daim.
Nous avons affaire ici à un OVNI. Je pense que c’est le genre de film : ça passe ou ça casse. J’ai eu la chance d’avoir apprécié mais ça ne sera surement pas le cas de tout le monde. Bon, je ne vous cache pas que j’ai mis un peu de temps à rentrer dans le concept. C’est totalement barré mais une fois que j’ai été accroché, j’ai pris du plaisir. On peut interpréter (ou pas) de mille manières la métaphore de ce blouson. C’est un concept assez spécial mais qui m’a séduit dans sa mise en œuvre. Le ton utilisé se rapproche sur la fin de l’humour noir, ce qui me convient parfaitement. Il y aura même des déchainements de violence qui m’ont scotché. Je reprocherai juste les notes de musique un peu « thriller » qui vient ponctuer certaines scènes ce qui est un peu trop. Par contre, heureusement que le film ne dure que 1h17 car plus cela aurait été compliqué à tenir. Il s’arrête pile quand il le faut afin de ne pas en faire trop et gâcher cette expérience. La performance extraordinaire de Jean Dujardin aide beaucoup à cette immersion. Il va faire à merveille cet homme solitaire pris dans un projet complètement dingue. Son jeu est d’une précision chirurgicale et c’est un plaisir de le voir jouer. Le duo qu’il fait avec Adèle Haenel est très intéressant. Cette actrice m’avait déjà marqué dans LA FILLE INCONNUE ou encore EN LIBERTÉ !. Pour les curieux, LE DAIM est un film à part entier qui a le mérite de sortir du lot, en bien ou en mal, à vous de voir. En tout cas pour ma part j’adhère.