Comédie Français

Made In China – Frédéric Chau rend hommage à ses origines

Made In China : François, jeune trentenaire d’origine asiatique, n’a pas remis les pieds dans sa famille depuis 10 ans après une violente dispute avec son père Meng. Depuis, il essaie toujours d’éviter les questions sur ses origines, jusqu’à mentir en faisant croire qu’il a été adopté.

Made In China

Note : 3.5 sur 5.

C’est Julien Abraham qui va réaliser cette comédie. Il avait déjà fait le très bon La Cité Rose en 2013. Avec Kamel Guemra et Frédéric Chau, ils vont tous les trois écrire le scénario venant d’une idée de l’ancien humoriste du Jamel Comedy Club. Pour ceux qui avaient vu Inside Jamel Comedy Club (2009), cette thématique était déjà abordée.

Après s’être révélé à la France dans Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?; Frédéric Chau se lance dans un projet qu’il avait depuis longtemps.

Ne pas avoir honte de ses origines

Ce film est plutôt une bonne surprise. Je m’attendais à une comédie sans saveur et un peu clichée, mais pas du tout. Bon par contre, le côté comique en lui-même m’a un peu déçu. Il y a des passages drôles mais c’est très irrégulier. Au final, je n’ai pas beaucoup rigolé.

En même temps, je n’ai jamais été super fan de Frédéric Chau. Ici, son personnage est assez standard et ne dégage rien de particulier. J’ai plus aimé son compagnon Medi Sadoun. Un duo qu’on avait déjà pu voir auparavant. Ce dernier est plus incisif. La grande satisfaction est sans conteste Steve Tran. Il est haut en couleur et balance de belle punchline.

Au contraire !

Durant la majorité du film, l’humour va tourner autour de la communauté asiatique et la manière clichée dont elle est perçue. Ce n’est à aucun moment lourd ou irrespectueux. Ce qui m’a plu dans MADE IN CHINA est justement la manière dont le multiculturalisme est exploité. Alors que le rythme comique est plat par moments, la partie sociologique est-elle intéressante.

C’est comme une immersion. Frédéric Chau voulait montrer la réalité et non l’imaginaire collectif. Il y a certes du communautarisme, mais c’est loin de se limiter à cela. De plus, le rapport avec son père va être bien travaillé et faire naitre de belles émotions. Au-delà d’une comédie pas toujours drôle, MADE IN CHINA ouvre les esprits et offre quelques beaux moments.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :