Walter – Une comédie peu inspirée remise au goût du jour par Netflix

Walter : Pour Goran et son équipe de braqueurs amateurs, le plan était presque parfait : pénétrer de nuit dans un hypermarché pour dévaliser une bijouterie. Mais ces « bras cassés » n’avaient pas prévu l’arrivée d’un vigile pas comme les autres : Walter, un ex-chef de guerre africain qui va les envoyer en enfer…  

Walter | SND
Walter | SND

Walter

Note : 2.5 sur 5.

C’est le premier long-métrage du réalisateur Varante Soudjian. Il a depuis refait deux films avec Alban Ivanov : Inséparables (2019) et La Traversée (2022). Il a écrit le scénario avec Thomas Pone. Cette comédie française est sortie le 20 mars 2019 en salle. Elle est disponible sur Netflix.

Une lourdeur imposante

À sa sortie, Walter a été critiqué à la fois par la presse et le public. Netflix lui donne donc une seconde vie en le diffusant. Cette comédie a tellement été décriée au cinéma, qu’on pouvait s’attendre au pire. Pourtant, Walter arrive à sauver les meubles et va améliorer son image.  

On comprend cependant pourquoi beaucoup de personnes ne l’ont pas aimé. L’humour est vraiment lourd. Ce qui est dommage, car il y a quand même des éléments intéressants. Cependant, deux éléments, Karim Jebli et Nordine Salhi, arrivent à nous saouler rapidement. Les deux membres des Deguns vont gâcher chaque scène où ils apparaissent. Impossible de faire pire.   

Walter | SND
Walter | SND

Dans la peau d’un vaillant vigile

Les autres membres du casting, sans briller, ne se débrouille pas si mal que ça. Alban Ivanov pousse des gueulantes comme il sait le faire même si on aurait aimé le voir plus incisif. Les autres acteurs composant la bande ne sont pas fous, mais ils font l’affaire. Que ce soit l’humoriste Bambi, ou l’influenceur Alexandre Antonio, chacun aura son passage fort. C’est sur le garde qu’il est plus difficile de se prononcer. Le côté guerrier d’Issaka Sawadogo fonctionne, mais il est trop poussé pour une comédie.   

Sur la première partie, quand le vigile est plus timoré, c’est là que les meilleurs moments vont être. Cela permet à tout le monde de se développer et d’avoir de vrais échanges comiques. Lors de sa montée en puissance, cela passe toujours car le décalage marche. En revanche, quand il est au sommet, ça devient lourd. On rentre dans une phase où le scénario piétine. La dernière partie du supermarché n’est pas intéressante à suivre. Dommage, car si les personnages avaient été mieux dosé, on aurait mieux ressenti l’humour.   

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :