Loin de chez nous – La nécessité du déracinement pour un meilleur destin

Loin de chez nous : Deux jeunes frères syriens pétris d’espoir décident de partir refaire leurs vies dans des villes étrangères. Ils laisseront tout derrière eux sauf leur infinie soif de vie, leur détermination, leur humour et leur désir d’un avenir meilleur..  

Loin de chez nous | Epicentre Films
Loin de chez nous | Epicentre Films

Loin de chez nous

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation de Wissam Tanios. Le cinéaste libanais a grandi en Syrie, et connaît depuis son enfance Milad et Jamil. Ce documentaire libanais est sort le 10 août 2022 en salle.

Implication

L’une des guerres les plus meurtrières de ces dernières années est sans conteste la guerre civile en Syrie. En cours depuis plus de 11 ans, plus de 200.000 civils y ont perdu la vie, et plus de 5 millions de Syriens ont due fuir le pays. Parmi eux, certains vont tenter de trouver un refuge en Europe. La traversée va être souvent faite de façon illégale au péril de leur vie.

On va se pencher sur deux frères, Milad et Jamil Khawam. Ils ont deux personnalités bien différentes, mais vont faire le même choix pour une vie meilleure : partir de Syrie. Le cadre est bien installé. On arrive au dilemme du départ et ce qui les pousse inexorablement à devoir s’en aller de la Syrie. On commence donc à se prendre une véritablement d’émotion pour eux. Cette première partie est très bien travaillée, car elle déclenche quelque chose.

Loin de chez nous | Epicentre Films
Loin de chez nous | Epicentre Films

Enrichissante

Commence alors la migration vers l’Europe. Celle-ci déçoit dans le sens où elle n’est pas du tout assez explorée. De nombreux documentaires nous la relatent déjà, cependant cela aurait rajouté un panorama global intéressant. Alors certes, nous avons tout de même quelques brides, mais on n’arrive pas à ressentir le côté périlleux. C’est raconté, mais il manque le choc visuel.

La dernière partie en Europe est porteuse d’espoir. Ces deux frères représentent la majorité de ce qui part par nécessité avec la volonté de construire. On va suivre chacun de leurs projets. On aurait aimé que la fin soit l’occasion de faire une liaison entre les deux frères. Cependant, cela est aussi symbole d’une réalité qui veut que la migration sépare les proches. Cette dernière partie est beaucoup plus abrupte en termes de réalisation. On aurait tout de même aimé un peu plus de chaleur humaine.

Vous pouvez continuer à me suivre sur InstagramTwitter et Facebook

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :