La Princesse – Une demoiselle loin d’être en détresse sur Disney+

La Princesse : Lorsqu’une jolie princesse au caractère bien trempé refuse d’épouser le cruel sociopathe auquel elle est fiancée, son père, fou de rage, la fait enlever et enfermer dans une tour isolée du château. Face à un prétendant vindicatif et méprisé qui n’a de cesse de chercher à usurper le trône paternel, elle va devoir trouver des solutions radicales pour non seulement protéger sa famille et elle-même, mais aussi sauver tout le royaume…

La Princesse | Disney+
La Princesse | Disney+


La Princesse

Note : 2 sur 5.

C’est une réalisation de Le-Van Kiet après la catastrophe The Requin. Le scénario a été écrit par Ben Lustig et Jake Thornton. Ce film d’action américain est sortie le 1 juillet 2022 sur Disney +.

A contrepied des contes pour enfants

Nous avons l’habitude des films où le prince vient secourir la princesse. Cette fois, sur Disney+, on va nous sortir une version où elle n’a besoin de personne pour s’en sortir. Prisonnière dans un donjon avec un homme qui veut l’épouser de force, la princesse va prendre les armes pour se défendre. Une version moderne qui ne se fera pas que des amis.  

L’idée que la princesse se débrouille par elle-même n’est pas suffisante. En effet, une fois cette donnée posée sur la table, tout le dérouler va être des plus classiques. La construction de l’histoire est réduite à son strict minimum. Tout comme l’écriture des personnages qui est véritablement bâclée. Nous sommes devant un méchant caricatural qui veut le mal juste parce que c’est un vilain. Plus on avance, plus histoire va devenir pesante. D’autant plus que les dialogues sont beaucoup trop basiques. Les répliques sont caricaturales et ne permettent pas à ce film de s’élever.    

La Princesse | Disney+
La Princesse | Disney+

Des combats et du vide

Il faut dire que le casting n’est pas des plus réussis. Joey King dans le rôle de la princesse ne va pas porter grand-chose. Attention, ce n’est pas une mauvaise actrice. On a pu le voir avec sa belle performance dans The In Between. Cependant, elle n’a pas le charisme suffisant pour porter ce genre de film. Dans la peau du méchant, Dominic Cooper est totalement plat. Ce n’est pas la présence d’Olga Kurylenko qui va changer grand-chose. L’actrice franco-ukrainienne est toujours aussi mauvaise.  

Heureusement qu’il va y avoir les scènes de combat pour sauver un minimum les meubles. Celles-ci sont réussites dans l’ensemble. Elles sont suffisantes dans La Princesse pour permettre de ne pas s’endormir. On ressent bien l’impact des coups sans aucune censure sur la violence. Il n’est pas rare de voir le sang couler. De plus, elles sont dynamiques. De ce point de vue, la satisfaction est donc totale.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :