After Yang – Le sens de la vie à travers la robotique

After Yang : Dans un futur proche, chaque foyer possède un androïde domestique, appelé « techno-sapiens ». Dans la famille de Jake, il s’appelle Yang, et veille plus particulièrement sur la jeune Mika, assurant pour cette petite fille adoptée d’origine chinoise, un rôle de tuteur, d’ami, de confident. Aussi, le jour où Yang tombe en panne, Jake met toute sa vie en pause pour tenter de le réparer. Mais le parcours va se révéler beaucoup plus compliqué que prévu, et va mettre Jake aux prises avec des questionnements existentiels et intimes vertigineux.  

After Yang | Condor Distribution
After Yang | Condor Distribution


After Yang

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation de Kogonada qui adapte la nouvelle Saying Goodbye to Yang d’Alexander Weinstein. After Yang a été présenté dans la sélection Un Certain regard du Festival de Cannes 2021.  Ce film de science fiction américain sort le 6 juillet 2022 en salle.

Une réflexion profonde

Des affiches soigneusement travaillées, un casting avec Colin Farrell, et surtout une ambiance qui fait mouche, sont les pierres angulaires qui attirent pour voir After Yang. Il faut dire que le contexte futuriste est une pure réussite. Tout est bien pensé sans pour autant apporter de la lourdeur dans l’intrigue. On se fond parfaitement dans l’histoire produite par la réputée société A24 Films.   

La première chose qui vient en tête est la beauté de la réalisation. Du début à la fin, c’est sublime. Que ce soit la photographie ou le montage, chaque détail est pensé. Il y a un véritable travail pour offrir une expérience permettant de s’élever. À ce niveau-là, c’est donc un total régal. Cela va grandement faciliter la tâche dans l’exploitation des différentes thématiques. Elles sont nombreuses à être amenées et surtout profondes. À travers les différentes situations vont être abordés le sens de la vie, de la mort, la force de l’amour, les liens de parenté, d’où l’on vient, où l’on va… Le panorama des pensées va donc être large.   

After Yang | Condor Distribution
After Yang | Condor Distribution

Dans un contexte futuriste

On pourrait même dire qu’il y en trop tant elles sont vastes. After Yang nécessite plusieurs visionnages pour être bien digéré. De plus, certains passages ne sont pas des plus faciles à aborder. On pense notamment à la scène où Yang échange avec Jake autour du thé. Cela fait penser au passage de la tarte dans A Ghost Story, qui pour la petite anecdote était distribué déjà par A24 Films. Un moment long et fort de sens, mais qui par sa lenteur peut en rejeter plus d’un. Nous n’étions pas loin du chef-d’œuvre quand on considère le nombre d’éléments brillants, mais il aurait juste fallu les doser plus justement.   

Surtout que le casting est génial. Colin Farrell donne beaucoup de profondeur à son personnage et l’interprète parfaitement. Il veut instaurer toute une remise en cause d’un système préétabli. Les autres acteurs vont apporter leur touche dans le cheminement intellectuel. Jodie Turner-Smith et Malea Emma Tjandrawidjaja sont géniales. On remarque aussi l’excellente performance de Justin H. Min dans la peau du robot. Une satisfaction après s’être révélé dans la série Umbrella Academy. L’androïde va être au sein de toutes les intrigues et permet le développement de beaucoup de réflexions.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :