Clara Sola – Une poétique libération par le désir

Clara Sola : Dans un village reculé du Costa-Rica, une femme de 40 ans renfermée sur elle-même, entreprend de se libérer des conventions religieuses et sociales répressives qui ont dominé sa vie, la menant à un éveil sexuel et spirituel.  

Clara Sola | Epicentre Films
Clara Sola | Epicentre Films


Clara Sola

Note : 4 sur 5.

 
C’est un film fait par la réalisatrice d’origine costaricienne Nathalie Álvarez Mesén. Elle a écrit le scénario avec Maria Camila Arias. Clara Sola a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2021. Ce drame costaricien est sortie 1 juin 2022 en salle.

Un tour dans un pays peu connu en France

Peu connu en Europe, ce drame va venir explorer une partie de la culture du Costa Rica. Dans ce pays d’Amérique Centrale, la place de la religion y est, en effet, très forte, et Clara Sola va venir souligner. Voir une jeune femme avec des problèmes psycho-moteur mis en avant comme un trophée de la volonté divine interroge forcément sur le côté malsain. 

Le film est là pour pointer une dérive facile. C’est donc bien le comportement humain qui est remis en question et non la foi. On verra la pression de cette mère sur son enfant devenu adulte. Une emprise qui sera destructrice. Le refus de la soigner est d’ailleurs le signe d’un égoïsme caché derrière des excuses religieuses. Une tyrannie morale qui sera brisée par l’élan érotique pris par sa fille en découvrant son propre corps. 

Clara Sola | Epicentre Films
Clara Sola | Epicentre Films

Un zoom sur l’aspect religieux dans une famille

Contrairement à d’autres films tournés vers la sexualité, à aucun moment, on ne sent ici de dérive perverse. Tout est montré avec suggestion ou parcimonie. Il y a une véritable poésie dans les passages où Clara prend du plaisir. On sent l’épanouissement de cette femme qui découvre pour la première fois la sensation de liberté à travers l’orgasme. La présence de Santiago va mettre un intérêt et surtout un sens à tout cela. Le personnage de Clara a une vraie quête amoureuse qui va expliquer le réveil de son corps. L’aspect spirituel est aussi abordé avec les rapports qu’entretient Clara avec la nature et son cheval. On est même à la limite du mysticisme. Tout cela forme une belle osmose.   

L’actrice Wendy Chinchilla Araya est sublime dans ce rôle. Elle arrive avec talent à faire transparaître les troubles de cette femme. Beaucoup d’émotion se dégage d’elle et on sera facilement en empathie avec. Dans des rôles plus secondaires, Daniel Castañeda Rincón et Ana Julia Porras Espinoza se débrouillent bien.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :