The Human Centipede (First Sequence)
0 4 minutes 6 mois

The Human Centipede (First Sequence) : Une nuit, deux jeunes américaines en voyage à travers l’Europe, tombent en panne en plein milieu d’une forêt. Par chance, elles découvrent une maison dans laquelle vit un ancien chirurgien allemand, le docteur Heiter. Ravies d’y trouver refuge, elles sont alors loin d’imaginer qu’elles vont devenir les cobayes d’une expérience chirurgicale inédite : le médecin entend en effet créer un mille-pattes humain en les reliant entre elles par un seul et même tube digestif. 

The Human Centipede (First Sequence)
The Human Centipede (First Sequence)

The Human Centipede (First Sequence)

Note : 2 sur 5.

 
C’est une création de Tom Six qui l’a réalité et écrit le scénario en plus d’avoir été à la recherche d’investisseur pour mettre ce projet en vie. Ce film d’épouvante-horreur néerlandais, sorti le 13 octobre 2011 en DVD, est désormais disponible en VOD via UniversCiné.

Un film censuré par son horreur

La saga The Human Centipede compte trois films : First Sequence en 2009, Full Sequence en 2011 et Final Sequence en 2015. Elle est connue pour être l’une des plus trash de ces dernières décennies devenant au passage culte pour certains amateurs de l’horrifique. Aucun des trois films ne se verra accorder de visa d’exploitation empêchant toute diffusion du film en salles. Il fallut attendre deux ans entre sa sortie internationale et celle en France en DVD créant toute une réputation autour. La légende The Human Centipede était née.   

Le mot trash n’est pas volé pour ce premier volet. Si un mot devait le résumer ça serait “dégueulasse”. Attention, si vous mangez en le regardant, il y a de fort risque de vomir. Ce n’est absolument pas une exagération. Le concept est tout simplement horrible. On se demande ce qui est passé par la tête de Tom Six pour imager un chirurgien cousant des bouches avec des anus.  

The Human Centipede (First Sequence)
The Human Centipede (First Sequence)

La ligne rouge est dépassée

En soi, The Human Centipede ne va pas montrer tant d’images gores que cela. Les moments les plus durs sont les opérations qui sont bien immondes et bien entendu voit ce fameux centipède. Le côté écœurant n’est pas forcément le fait de le voir, mais d’imaginer ce qu’il y a derrière. Se faire une idée de ce que cela doit être d’avoir sa bouche cousue avec un postérieur, et surtout l’effet quand le premier doit déféquer, peut clairement donner la nausée en plein film. 

Dommage que cela aille aussi loin dans le tordu, car intrinsèquement, la réalisation n’est pas ratée. Il n’y a pas de temps mort et il se passe souvent quelque chose pour attirer l’attention du spectateur. Ce rythme est appréciable. De plus, la mise en introduction est très bien faite avec ces deux filles se perdant et atterrissant dans la maison de ce fou. On comprend assez bien son côté tordu. Ne pas faire dans le bourrin permet de créer toute une atmosphère malsaine. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire