Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria – Le destin d’un Syrien en exil

Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria : Syrien, réfugié et homosexuel, Hussein, 24 ans vit exilé en Turquie en ayant dû laisser sa fille derrière lui afin d’échapper à une mort certaine. Entre survie et peur, une opportunité s’offre à lui : participer au concours Mr Gay World en Europe afin de sensibiliser le monde à la situation des personnes LGBT en Syrie. Mais pour aspirer à la liberté, il lui faudra d’abord une chose : obtenir un visa.   

Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria | Outplay
Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria | Outplay

Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation de Ayşe Toprak. Ce documentaire turque est sorti le 11 mai 2022 en salle.

L’histoire des répercutions de la guerre

Depuis que la guerre en Syrie fait rage, des milliers, voire des millions de réfugiés sont allés dans les différents pays d’Europe. Le danger de mort était de d’autant plus imminent pour la communauté homosexuelle. C’est dans ce cas qu’entre l’Allemagne et la Turquie, nous allons nous pencher sur les Syriens homosexuels. Loin de leur terre, ils vont organiser un Mister Gay Syria. Une récompense symbolique, mais qui veut représenter beaucoup.   

L’attention va être plus particulièrement portée sur celui qui va être élu Mister Gay Syria. Cet homme va nous raconter son histoire. Pourquoi il a dû partir de la Syrie, et de sa vie actuelle. L’occasion aussi de voir sa situation familiale avec notamment sa fille. On va aussi l’accompagner durant cette fameuse élection de Mister Gay Syria et les conséquences de sa victoire sur son rôle représentatif.   

Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria | Outplay
Un visa pour la liberté : Mr. Gay Syria | Outplay

Pour une minorité à qui on donne la parole

À travers ses paroles, on va comprendre toute la violence que reçoit la communauté homosexuelle en Syrie. On voit la différence de traitement avec les pays occidentaux. Une position peu évidente pour lui, car d’un côté, il y a son pays de cœur alors que de l’autre le pays qui lui sauvera la vie. Son témoignage est très touchant. Malheureusement, l’élection de Mister Gay Syria a tendance parfois à nous éloigner de son récit. Même si ces deux sujets sont clairement sur la même thématique l’expression de l’individuel et celle du symbolique ont du mal à coexister. Impression que le documentaire aurait sûrement dû plus miser clairement sur l’un des deux. Résultats l’implication et un peu plus difficile.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :