Utama : La Terre Oubliée – Un regard touchant sur la vie d’un village reculé dans les Andes

Utama : La Terre Oubliée : Dans l’immensité des hauts plateaux boliviens, Virginio et Sisa veillent sur leur troupeau de lamas. Jusqu’ici, rien n’a pu les détourner de cette vie âpre, héritée des traditions : ni leur âge avancé, ni le départ des habitants de la région, chassés par la sécheresse. Aussi accueillent-ils avec méfiance la visite de Clever, leur petit-fils de 19 ans, venu les convaincre de s’installer en ville avec le reste de la famille. Réticent à l’idée de quitter sa terre, Virginio se montre inflexible. A tel point que le jour où il tombe gravement malade, il décide de le cacher à Sisa et Clever…  

Utama : La Terre Oubliée | Condor Films
Utama : La Terre Oubliée | Condor Films

Utama : La Terre Oubliée

Note : 4 sur 5.

C’est la première réalisation de Alejandro Loayza Grisi qui avant était photographe puis chef-opérateur. Utama : La Terre Oubliée a gagné le Grand Prix du Sundance Festival Film 2022. Ce drame bolivien est sorti le 11 mai 2022 en salle.

Dans un village au milieu des montagnes

Alors qu’on avait passé des années sans avoir une trace du cinéma Bolivien en France, voici que consécutivement plusieurs films autour de ce pays sortent en très peu de temps. Ce n’est pas pour déplaire d’autant plus que celui dont nous parlons là est d’une très bonne qualité. Cette fois, on ne va pas se pencher sur la capitale, mais sur les campagnes reculées. Au milieu des Andes, ces habitants ont leurs propres traditions, et même leur propre langue.   

Utama : La Terre Oubliée met un peu de temps à démarrer, il faut le reconnaître. Dans un premier temps, on est vraiment très terre-à-terre. Cependant, le film commence à prendre de la hauteur sur plusieurs points et c’est là qui va avoir une autre dimension. À partir de ce moment-là, les thématiques abordées vont être très intéressantes, notamment le rattachement à la terre. C’est avec celle-ci qu’on va se rendre compte de l’aspect culturel et comprendre pourquoi ces grands-parents ne veulent pas bouger. Dans ces passages, les Andes sont vraiment très bien exploitées avec des paysages provoquant une grande plénitude. Certains plans sont d’une beauté sans nom.   

Utama : La Terre Oubliée | Condor Films
Utama : La Terre Oubliée | Condor Films

Des thématiques pertinentes abordées avec le coeur

C’est là aussi que l’aspect dramatique va vraiment se révéler. Beaucoup de points vont attirer l’attention. L’attachement aux protagonistes va s’installer de plus en plus. On est pris avec eux dans ce quotidien difficile. La vie de tous les jours n’est pas facile avec le manque d’eau, mais ils s’accrochent. La promenade des lamas en est la symbolique, car elle demande un effort physique extrêmement difficile pour un homme âgé. Des conditions de vie rude, mais qui pour autant ne vont pas détourner et protagonistes de l’amour qui porte à leur chez eux. Cela prendra tout son sens dans le plan final qui est sublime.   

Les deux acteurs principaux, José Calcina et Luisa Quispe, n’avaient jamais joué la comédie. On ressent pleinement leur authenticité. Leurs personnages sont touchants. Santos Choque aussi se débrouille très bien. Il va être l’élément permettant de mettre en valeur les différentes problématiques.  

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :