Le Médecin imaginaire – Alban Ivanov enchaîne les comédies de mauvais goût

Le Médecin imaginaire : Alex, alias DJ Wethu, est une star du monde de la nuit. Au bord du burn-out, il enchaîne les concerts aux quatre coins de la planète… Jusqu’au jour où, en plein festival au Maroc, Alex fait une mauvaise chute et tombe de scène. Immobilisé sur place le temps de sa convalescence, il est placé sous la vigilance d’Abdel qui rêve de devenir aide-soignant. Le problème, c’est qu’il ne l’est pas tout à fait ! Une rencontre pour le moins inattendue… 

Le Médecin imaginaire | UGC Distribution
Le Médecin imaginaire | UGC Distribution

Le Médecin imaginaire

Note : 1 sur 5.

C’est le premier long métrage d’Ahmed Hamidi qui a été durant 10 ans auteur des Guignols. Il a écrit le scénario avec l’acteur principal Fatsah Bouyahmed. Le Médecin imaginaire a fait partie de la Sélection Officielle de l’Alpe d’Huez 2021. Cette comédie française est sortie le 27 avril 2022 en salle.

Encore un échec pour une comédie française

Tout le monde connaît Le Malade imaginaire de Molière. En avril 2022, on nous propose donc Le Médecin imaginaire. Malgré la ressemblance de titre, on est loin d’atteindre le même niveau. Elle sera même le symbole d’une comédie française à la déperdition. Pour l’histoire, vous prenez un DJ, vous lui cassez le coccyx et tout ça au Maroc. Pour s’occuper de lui, quoi de mieux qu’un aide-soignant marocain se rêvant docteur. 

Cette comédie va être l’occasion de se pencher pour le cas Alban Ivanov. Découvert par le grand public au Jamel Comedy Club et au Marrakech du Rire, cette humoriste a fait plier en deux les foules. Ses nombreuses vidéos sont disponibles sur YouTube. Par contre, son lancement au cinéma ne connaît pas la même réussite. Alors certes, il y a eu des fulgurances comme Le Sens de la fête ou La Vie scolaire, mais c’étaient des rôles secondaires. En revanche, quand il s’agit d’être en haut de l’affiche, force est de constater, que ça coince. L’exemple de Les Gagnants en est là flagrante illustration. Pour le piètre résultat de ce film, on ne va tout de même pas lui jeter la pierre. Pour une fois, il n’est pas mis dans le rôle d’abruti de service et ça lui va plutôt bien. En revanche, son personnage a très peu de répliques drôles. Cela fait tache dans une comédie.   

Le Médecin imaginaire | UGC Distribution
Le Médecin imaginaire | UGC Distribution

L’humour va être au service de la cause

Revenons-en au principal problème de ce film. Il s’agit du personnage d’Abdel. Ce dernier va se baser sur un humour très connu en France qui est le “parler blédard”. De sa première à sa dernière réplique, il ne va faire que ça. Ça peut amuser au départ mais au bout de quelques minutes c’était déjà épuisant. Jamel Debbouze nous avait régalé avec dans la série cultissime H. En revanche là, c’est beaucoup trop lourd. On peut même dire que c’est vicieux, car cela va faire passer le personnage d’Abdel pour un homme stupide. Certes au grand cœur, mais tout le temps à la ramasse. Au bout d’un moment, cela ressemble à de l’acharnement. Les personnages secondaires ne sont pas exemptés de ce traitement. Smaïn et Bouder sont tournés sans arrêt au ridicule. Malheureusement, ce n’est pas un ridicule percutant, mais plutôt sadique et qui n’est pas drôle. Pour avoir ne serait-ce qu’un sourire dans cette comédie, il faut attendre le générique de fin.

Vous vous en doutez faire logiquement le duo composé d’Alban Ivanov et Fatsah Bouyahmed passe très mal. D’un côté, il y a l’arrogant DJ et de l’autre le candide infirmier marocain. Cela rappelle Christian Clavier et le Rom dans la comédie À bras ouverts qui était elle aussi de très mauvais goût. On aurait pu avoir de l’espoir à quelques reprises, mais malheureusement, une blague pas drôle vient toujours détruire ce qui naît. Donc c’est moi, ce film n’apporte strictement rien à aucun point de vue.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :