Le Dernier Piano – La musique comme lueur d’espoir dans l’horreur de la guerre

Le Dernier Piano : Karim, un pianiste de talent, a l’opportunité unique de passer une audition à Vienne. La guerre en Syrie et les restrictions imposées bouleversent ses projets et la survie devient un enjeu de tous les jours. Son piano constitue alors sa seule chance pour s’enfuir de cet enfer. Lorsque ce dernier est détruit par l’Etat Islamique, Karim n’a plus qu’une idée en tête, trouver les pièces pour réparer son instrument. Un long voyage commence pour retrouver sa liberté. 

Le Dernier Piano | Alba Films
Le Dernier Piano | Alba Films

Le Dernier Piano

Note : 3.5 sur 5.

C’est une réalisation de Jimmy Keyrouz qui se base l’histoire vraie d’un jeune pianiste, Akram. Le Dernier piano a fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020. Ce drame libanais sera disponible depuis le 13 avril 2022 en salle.

Une plongée au cœur de l’enfer Syrien

La musique adoucit les mœurs, tel est le dicton. Malheureusement difficile de l’appliquer dans un endroit où elle est prohibée. C’est le cas des villes où régnait l’Etat Islamique. Cela va être le contexte dans lequel va se dérouler Le Dernier Piano. Pour rappel, depuis 11 années, la situation en Syrie est problématique. Ce pays vit une guerre civile ayant fait 500.000 victimes. En plus de cela, l’EI y est entré. Le mal était donc double pour ses habitants. 

C’est cette souffrance que va montrer ce drame. Le cadre parle de lui-même. On va bien voir les conditions de vie de ceux qui subissent tant d’ignominie. Le film va plus être centré sur l’Etat Islamique que la guerre civile et le combat contre Bachar el-Assad. Cet aspect va tout de même être un peu abordé. On ressent le désespoir face à la situation. Certaines scènes vont être très touchantes. Pour information, 90% du film a été tourné au Liban. Les paysages déchirés par la guerre en Syrie ont été recréés grâce à un mélange de décors pratiques et d’effets virtuels de pointe. 

Le Dernier Piano | Alba Films
Le Dernier Piano | Alba Films

Dans lequel un piano va réveiller l’envie de vivre

Au milieu de cela, se trouvent Karim et son piano. Un amour de la musique qui va le maintenir à flot. Une lueur d’espoir dans un monde sombre. C’est fou comment un objet peut porter tant de symboles. Sa lutte, pour conserver son instrument, va représenter son envie de conserver le monde qu’il a connu. Un endroit où les Syriens étaient heureux avant que ce pays ne vive un climat apocalyptique. Dommage tout de même que les passages de piano sont peu nombreux. En revanche, quand les notes retentissent, c’est sublime. Grâce à cela, nous aurons les passages les plus beaux du film. 

Si la magie marche, c’est aussi grâce à Tarek Yaacoub. L’acteur libanais arrive à montrer toute la force de son personnage. D’un côté, l’envie de tout quitter pour vivre une vie meilleure, mais de l’autre, se battre pour ses valeurs. Un homme de cœur qu’on prend plaisir à voir évoluer. D’autres acteurs comme Julien Farhat et Mounir Maasri vont laisser une belle impression. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Une réflexion sur “Le Dernier Piano – La musique comme lueur d’espoir dans l’horreur de la guerre

  • 21 avril 2022 à 06:24
    Permalien

    Entièrement d’accord avec toi

    Répondre

Laisser un commentaire

Une réflexion sur “Le Dernier Piano – La musique comme lueur d’espoir dans l’horreur de la guerre

  • 21 avril 2022 à 06:24
    Permalien

    Entièrement d’accord avec toi

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :