Libertad – Une belle amitié synonyme d’épanouissement envers et contre tout

Libertad : Espagne, l’été. Libertad fait irruption dans la vie de Nora, 15 ans et bouscule le calme habituel de ses vacances en famille. Ces deux jeunes filles que tout oppose nouent alors une amitié profonde qui marquera leur entrée dans l’adolescence. 

Libertad | Epicentre Films
Libertad | Epicentre Films

Libertad

Note : 4 sur 5.

C’est le premier long métrage de Clara Roquet. Pour cela, elle s’est inspirée de son court métrage El Adiós. Libertad a été présenté à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2021. Ce drame espagnol est disponible le 6 avril 2022 en salle.

Au delà de toutes les barrières, une relation va naître

L’amitié est un sentiment qui va souvent au-delà du statut social. Il donne des ailes et permet de s’épanouir. Finalement, une belle amitié n’est-elle pas la naissance de la liberté d’être ? C’est avec cette image qu’on va parler de Libertad où une jeune adolescente va se lier d’amitié avec la fille de leur servante. 

On avait vu récemment de manière très émouvante la maladie dans l’amitié avec Entre les vagues. Ce drame, c’est un autre aspect que nous allons explorer avec plaisir. Libertad commence d’une manière assez calme. Le récit prend ses aises et il est agréable à suivre. Le cadre de la villa offre une bulle d’oxygène à notre protagoniste. On sent qu’elle est très renfermée sur elle-même. Nora est dépendante d’une mère voulant quant à elle s’épanouir en tant que femme et non plus en tant qu’épouse. C’est donc une période aussi compliquée que charnière qui est en train de vivre la jeune adolescente. Dans ce contexte, la rencontre avec Libertad, son opposée, va être une détonation. C’est un plaisir de voir l’émulsion qui se fait entre elle et la joie naturelle qui en ressort. 

Libertad | Epicentre Films
Libertad | Epicentre Films

Un drame qui s’aventure aussi dans l’environnement familiale

Bien entendu, cela ne va pas être aussi simple pour ces deux-là. Un schéma bien connu dans la réalité se reproduit. Une mère qui voit son enfant réveiller sa nouvelle personnalité en tant que futurs adultes, et qui panique face à cela. Au-delà des péripéties des deux adolescentes qui sont très entretenues, on a aussi un développement de la relation mère-fille. Cela va poser beaucoup de questions sur la place que doit avoir un parent dans la construction d’une adolescente. Où sont les limites à leur poser pour qu’il puisse s’exprimer réellement ? Cette construction est très poignante, car on sent véritablement le désarroi de nos deux protagonistes face à leur incompréhension mutuelle. 

Le personnage de la jeune Nora est très bien écrit et touchant. On la voit face à ses difficultés familiales que ce soit avec sa mère ou sa grand-mère malade, mais aussi comment elle essaie d’apprendre ce qui semble être sa première véritable amie. Donc tout cela va donner un certain nombre de belles scènes. Il faut dire que la jeune María Morera est vraiment très douée. On ne va pas enlever le mérite de la Française Nicolle García dans le rôle de Libertad, car elle aussi nous sort une belle prestation donnant beaucoup d’énergie à ce film. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :