Freaks Out – Quatre compagnons d’un cirque fantastique se dressent contre le nazisme

Freaks Out : Rome, 1943, sous occupation nazie, la Ville éternelle accueille le cirque où travaillent Matilde, Cencio, Fulvio et Mario comme phénomènes de foire. Israel, le propriétaire du cirque et figure paternelle de cette petite famille, tente d’organiser leur fuite vers l’Amérique, mais il disparaît. Privés de foyer et de protection, dans une société où ils n’ont plus leur place, les quatre « Freaks » vont tenter de survivre dans un monde en guerre… 

Freaks Out | Metropolitan FilmExport
Freaks Out | Metropolitan FilmExport

Freaks Out

Note : 4 sur 5.

C’est la seconde réalisation de Gabriele Mainetti dont la première était le réussit On l’appelle Jeeg Robot. Il a de nouveau écrit le scénario avec Nicola Guaglianone. Freaks Out a été présenté à la Mostra de Venise. Ce drame fantastique italien est disponible le 30 mars 2022 en salle.

Dans le chaos de la guerre voici une belle histoire

Plongée en plein cœur de la Seconde Guerre mondiale avec une bande de “monstres”. Ce film va se passer en 1943 au moment où Mussolini n’était pas encore au pouvoir en Italie. Un moment où les nazis ont envahi ce pays et on commençait à déporter des Juifs. C’est dans ce contexte que nos camarades vont devoir faire front face à l’horreur qui est en train de s’instaurer. Leurs capacités exceptionnelles vont leur permettre de faire des grandes choses si seulement leur volonté est en adéquation. 

Freaks Out va donc nous entraîner dans une quête tout aussi dramatique que merveilleuse. Ces quatre camarades n’ont pas choisi d’être extraordinaires, mais la vie le leur a imposé. C’est pour cela que leur chemin, pour être libre est des plus poignants. Le contexte historique va se ressentir à travers des images très fortes de déportation. C’était une époque très sombre. Forcément certains passages vont être extrêmement émouvants, voire déchirants. Grâce à l’amour qu’ils se portent, on aura droit à plusieurs moments de légèreté pour pas que notre moral soit plombé par le film. L’amour est d’ailleurs une notion primordiale dans Freaks Out.   

Freaks Out | Metropolitan FilmExport
Freaks Out | Metropolitan FilmExport

Des capacités puissantes pour des personnages marquants

Malgré sa durée, le temps va passer rapidement. Le film prend le temps de se développer afin qu’on ait véritablement des bases solides sur lesquelles construire ce récit. Il ne faut pas passer à côté de l’un des éléments les plus important leur fameux pouvoir. On va vibrer grâce à l’émotion procurée par Freaks Out, mais on va aussi être ébloui par leur capacité. Celles-ci sont assez réalistes pour qu’on puisse croire qu’un jour cela aurait pu exister et en plus de cela, elles sont extrêmement bien faites. Cela ne va jamais aller dans la démesure. Ce côté fantastique donne une saveur particulière à ce film. 

C’est Aurora Giovinazzo qui va briller le plus haut. L’Italienne avait clairement les clefs de ce film. Son personnage est le plus profond. Ce n’est pas pour autant qu’il faut sous-estimer Claudio Santamaria, Pietro Castellitto et Giancarlo Martini. Chacun apporte sa pierre à ce sublime édifice. On peut aussi saluer la performance de Franz Rogowski dans le rôle du grand méchant Nazi. Les personnages plus secondaires vont parfaitement compléter le tableau. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :