Retour à Reims (Fragments) – La brillante analyse sociologie du monde ouvrier d’hier à aujourd’hui

Retour à Reims (Fragments) : A travers le texte de Didier Eribon interprété par Adèle Haenel, Retour à Reims (Fragments) raconte en archives une histoire intime et politique du monde ouvrier français du début des années 50 à aujourd’hui. 

Retour à Reims (Fragments) | Jour2fête
Retour à Reims (Fragments) | Jour2fête

Retour à Reims (Fragments)

Note : 4.5 sur 5.

C’est une réalisation de Jean-Gabriel Périot qui est un habitué des documentaires lui valant même une nomination au César du Meilleur documentaire pour Une Jeunesse Allemande en 2016. Pour ce nouveau film, il va adapter l’essai autobiographique du sociologue et philosophe Didier Eribon, paru en 2009. Retour à Reims (Fragments) a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2021. Ce documentaire français est disponible le 30 mars 2022 en salle.

Une belle narration pour présenter le travail d’un sociologue

Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va, tel est l’adage que va prôner ce documentaire. Nous allons prendre le cas du sociologue Didier Eribon racontant les parcours et situations de ses grands-parents et parents à partir de la fin de la guerre. De ce récit, temporellement marqué, va être tiré des conclusions sociales. Vous l’avez compris, nous n’allons pas être sur un point de vue familial mais sociétal. 

Il est agréable de retrouver à la narration Adèle Haenel. L’actrice française, qui est disparue des radars depuis l’affaire Polanski où elle s’était levée durant les César, est une narratrice de choix. Elle va manier la dialectique de la plus belle des façons. C’est un point très important à souligner, car finalement, c’est sa voix qui va nous guider tout au long du documentaire. Elle permet donc de nous immerger dedans. Le choix de prendre une femme pour raconter l’autobiographie de cet homme permet de donner une valeur universelle. 

Retour à Reims (Fragments) | Jour2fête
Retour à Reims (Fragments) | Jour2fête

Avec une analyse très pertinente et une réalisation soignée

Sur le fond, c’est un véritable coup de cœur. Comme dit auparavant en prenant l’exemple des anciennes générations, cela va souligner comment ils font partie d’un processus d’évolution sociale. En plus, cela va montrer les divers dysfonctionnements qu’il y avait à leur époque. Plusieurs thématiques vont être abordées. Nous allons parler du féminisme, du droit du travail ou encore du racisme. Chaque sujet est bien fouillé et c’est vraiment passionnant. On va voir la manière dont les femmes se sont émancipées du foyer par des étapes douloureuses, comment les ouvriers ont lutté contre le patronat et enfin la façon dont le racisme s’est instauré dans les classes populaires. Le plus pertinent vient tout à la fin quand on va conclure par notre époque. Des passages qui donnent des frissons parce qu’on a toute la résonance du passé et les conséquences sur notre présent. Au final, la question est posée malgré toutes ces années de lutte, est-ce que nous ne sommes pas juste au début du combat ? 

Tout ceci est souligné par une réalisation vraiment soignée. Tu vas être illustrée par des images d’archives soigneusement choisies. Les parties narration sont des images d’illustration qui montre bien les propos, mais il ne va pas y avoir que ça. En parallèle, on aura des interviews de l’époque ce qui est très pertinent dans le contexte. Une impression de replonger dans le passé pour comprendre la mentalité et comment les choses se sont déroulées. Tout s’enchaîne de manière extrêmement fluide et on voit le fil conducteur. Ce documentaire en plus d’être éducatif et citoyen est extrêmement agréable à regarder.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :