Permis de construire – Didier Bourdon nous fatigue de la Corse

Permis de construire : Dentiste à Paris, Romain vient de perdre son père qu’il n’a pas vu depuis des années. A sa grande surprise, ce dernier lui a laissé un terrain en héritage, ainsi qu’une dernière volonté : y faire construire la maison où il aurait aimé finir ses jours. Seul problème: ce terrain se situe en Corse. 

Permis de construire | Warner Bros
Permis de construire | Warner Bros

Permis de construire

Note : 1.5 sur 5.

C’est la première réalisation de l’acteur Eric Fraticelli qui a écrit le scénario en collaboration avec Didier Bourdon. Permis de construire a eu le Le Label Sélection Officielle – Festival de l’Alpe d’Huez 2021. Cette comédie française est disponible le 9 mars 2022 en salle.

On va encore essayer de rigoler avec la Corse

Encore une fois, une comédie française va se pencher sur la Corse pour essayer de nous faire rire. Pour que la formule fonctionne, il faut donc un homme venant du continent et cette fois-ci, il va hériter d’un terrain en Corse. À partir de là, faire la construction ne va pas être chose facile.

Alors le début est un peu laborieux. On veut prendre le temps de nous mettre dans l’ambiance, mais c’est trop long. Toute la partie parisienne aurait pu se résumer en cinq minutes. La comédie tarde à débuter et c’est pénalisant. Une fois la partie Corse commencée, le style va être tout autre. Comme si d’un coup les auteurs avaient voulu rattraper tous ces moments passés sans nous faire rire. Malheureusement, l’humour utilisé est toujours le même et donc l’effet de redondance va très vite se ressentir. Les running gag sont trop nombreux. Jouer un peu sur la Corse oui, mais trop cela perd en saveur. Qu’on soit d’accord, on peut se moquer de tout le monde au cinéma, on est là pour rigoler, mais encore faut-il que ce soit drôle. Le véritable problème de Permis de construire est qu’on ne rigole pas beaucoup.

Permis de construire | Warner Bros
Permis de construire | Warner Bros

J’aime cet article de Permis de construire

Mais ça ne marche pas

Si en plus cela, vous ajoutez une tentative de nous construire du mélo, alors là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Déjà qu’on a du mal avec la part humoristique, alors essayer de faire pleurer dans les chaumières ce n’est pas la meilleure manière de nous faire apprécier cette comédie. La pseudo-histoire avec le père aurait pu fonctionner dans un drame bien ficelé, mais là ça tombe comme un cheveu mieux de la soupe. Heureusement, il nous reste les paysages à admirer et les quelques musiques Corses qui construisent quand même bien l’ambiance.

Le pire reste sûrement la prestation de Didier Bourdon qui n’y crois pas du tout. Alors qu’on l’attendait un peu agressif, comme sur ses gardes, pour montrer sa véhémence contre les Corse, il va être plutôt mou. Quand il s’oppose à eux le cœur n’y est pas et donc difficile de faire rire. On est un peu plus enjoué avec son partenaire Eric Fraticelli. L’acteur/réalisateur sera la seule petite satisfaction et le seul qui va un peu faire rire à quelques moments. En revanche, les autres Corses ne font pas mouche en étant trop caricaturale. C’est aussi le cas de Simon Abkarian. A l’inverse, Anne Consigny est trop transparente.

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :