Truth and Justice – Le film Estonien le plus populaire depuis l’indépendance du pays

Truth and Justice : En 1872, en Estonie, un homme décide de rendre prospère une pauvre ferme dans une zone particulièrement désolée de son pays. Il va devoir affronter un rude environnement et le scepticisme de bien des gens, y compris dans sa propre famille. 

Truth and Justice
Truth and Justice

Truth and Justice

Note : 4 sur 5.

C’est une réalisation de Tanel Toom qui en a aussi écrit le scénario. Truth and Justice a été choisi par l’Estonie pour représenter le pays à la course aux Oscars. Ce drame estonien est disponible le 24 février 2022 en VOD.

Un tour dans la campagne Estonienne

À première vue, cela peut faire peur de voir un film Estonien surtout s’il se déroule au XIXème siècle. Surtout quand on rajoute à cela le fait qu’il dure 2h30. Il ne faut tout de même pas avoir peur des apparences, car Truth and Justice en vaut le détour. On sera là face à un drame “fermier”. Tout se passera dans la campagne autour de deux voisins ayant leur terrain agricole. C’est une famille en particulier qui va nous intéresser à travers les années. 

Il faudra être patient pour exploiter tout le potentiel de ce film. Truth and Justice prend son temps pour installer le récit. Au fur et à mesure, on va connaître cette famille. Cette histoire, qui au départ peut sembler ordinaire, va devenir prenante. Il y a ce charme qui attrape. Finalement, on ne voit pas le temps passer. Le spectateur va vouloir aller jusqu’au bout et savoir ce qu’il advient de ce fermier, sa femme et leurs querelles de voisinage. C’est d’ailleurs cela qui va donner le piment supplémentaire captivant l’auditoire.   

Truth and Justice
Truth and Justice

J’aime cet article de Truth and Justice

Avec un récit des plus prenant

Le travail sur les personnages va donc être primordial. Chacun est bien exploré. Le fait que ce soit étalé sur le temps permet de les voir évoluer. Cet aspect est le plus pertinent. Les différentes facettes de cette famille vont bien se compléter. Le mari a une dureté typique du “chef de famille” à l’époque. Il ne pensera qu’au travail, mais négligera le foyer censé vivre grâce au labeur. Sa femme sera beaucoup plus délicate. Elle va nous offrir une tendresse indispensable pour tempérer son mari. Ces deux-là vont nous offrir des passages véritablement émouvants. 

Quelle belle performance que nous offrent ces acteurs. Inconnu du grand public, ce film pourrait leur permettre d’avoir l’opportunité de percer hors d’Estonie. Uku Uusberg possède la sévérité qu’il se doit. Quant à Maiken Schmidt, elle apporte une rare douceur. Un duo formidable. On peut aussi compter sur la fouge de Priit Võigemast. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :