Goliath | StudioCanal
0 5 minutes 9 mois

Goliath : France, professeure de sport le jour, ouvrière la nuit, milite activement contre l’usage des pesticides. Patrick, obscur et solitaire avocat parisien, est spécialiste en droit environnemental. Mathias, lobbyiste brillant et homme pressé, défend les intérêts d’un géant de l’agrochimie. Suite à l’acte radical d’une anonyme, ces trois destins, qui n’auraient jamais dû se croiser, vont se bousculer, s’entrechoquer et s’embraser.

Goliath | StudioCanal
Goliath | StudioCanal

Goliath

Note : 5 sur 5.

C’est une réalisation de Frédéric Tellier qui avait fait auparavant Sauver ou périr et L’Affaire SK1. Il a écrit le scénario avec Simon Moutaïrou ayant écrit celui de Boîte noireCe thriller français est disponible le 9 mars 2022 en salle.

Une fiction sous fond de réalité

Depuis des années, les associations luttent contre l’utilisation massive des pesticides. On ne compte plus le nombre de scandales liés à cela. Pour ce film, l’inspiration vient directement du glyphosate, mais bien entendu, pourrait s’appliquer à d’autres. Alors que ce produit est toujours utilisé en Europe, cela suscite beaucoup de questions. D’autant plus qu’on sait que l’OMS l’a classé en substance potentiellement cancérigène à défaut de pouvoir réellement l’étudier. En effet, les différents rapports « indépendants » sont issus des données fournies par l’industriel directement ou sont financés par lui. En 2017, un document interne de Monsanto révélait des liens entre l’usage de produit contenant du glyphosate et des cancers d’agriculteur américain. Alors que les États-Unis ont sévi fortement, l’Europe est restée inerte. La puissance des lobbys de Bayer était plus importante ici que de l’autre côté de l’Atlantique 

Cette mise en bouche va vous donner la portée de Goliath. Ce n’est pas qu’un film, il est d’utilité publique pour réveiller ceux qui pensent être protégés par le gouvernement. L’histoire va donc nous permettre d’observer le rouage judiciaire infernal pour les victimes de grands groupes. Une triste réalité qu’il faut regarder en face pour avoir une chance de la changer. On sent toute l’impuissance de l’avocat et des plaignants face à ce monstre de l’industrie chimique. Ils sont protégés jusqu’au plus haut sommet de l’État. Même si ce combat semble perdu d’avance, il ne faut pas avoir peur de le mener. Un drame qui sonne comme une dose de courage. 

Goliath | StudioCanal
Goliath | StudioCanal

J’aime cet article de Goliath

Qui doit être dévoilée au grand public

Il va nous montrer les trois facettes. Déjà avec les victimes. On est à leurs côtés et souffre en même temps. L’émotion est très forte avec quelques scènes qui donnent des frissons. À côté, il y aura l’avocat là pour se repentir de sa vie d’avant. Pour lui non plus ce n’est pas simple, car il est gênant pour l’industriel et donc menacé. Un danger omniprésent qui est très bien retransmis. Enfin, en face, nous aurons les lobbys. Ce film leur est avant tout adressé, car ce sont ces hommes et femmes vides de morale qui font que certains peuvent se gaver sur la santé des autres. Leurs rhétoriques, travaillées au millimètre, vont faire naître le doute. En réalité, leurs propos ne sont que mensonges. Ils sont une grosse partie du problème avec des méthodes douteuses.    

Il faut remercier le casting sublime qui va porter Goliath. C’est plus particulièrement le cas de Gilles Lellouche et Pierre Niney. Ce duo brille dans son affrontement. Gilles Lellouche est grandiose en avocat. Même s’il n’aura pas forcément de grandes tirades, sa détermination et rage contre ce système valent tous les mots du monde. Pierre Niney va nous prendre a contre pied. Avec son visage d’ange, il va être le diable incarné capable de vendre les pires horreurs pour son gros chèque. Ils vont faire un combat à distance même si leur seule confrontation directe fait des étincelles.   

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire