Kombinat – La vie des russes au seins de la plus importante ville sidérurgique

Kombinat : Ville industrielle au coeur de la Russie, Magnitogorsk vit à l’ombre des cheminées rouillées de son immense Kombinat. Lena, jeune mère, fille de métallurgistes, enseigne la salsa, une des nombreuses activités organisées par le Kombinat. Sasha y trouve un moyen d’oublier la pression quotidienne de l’usine. Son frère Guenia, et sa femme, ont, eux, décidé de quitter la ville et sa pollution permanente, cause du retard mental de leur fille. 

Kombinat | Urban Distribution
Kombinat | Urban Distribution

Kombinat

Note : 3 sur 5.

C’est une réalisation de Gabriel Tejedor. Ce documentaire suisse est disponible le 2 mars 2022 en salle.

Le patriotisme dans le cœur des Russes

Kombinat va nous plonger à Magnitogorsk. Cette ville de l’Oural en Russie compte un peu plus de 400.000 habitants. Elle possède un des plus importants complexes sidérurgiques du pays. Près de 18.000 habitants travaille pour MMK. Cela explique son influence sur cette région.   

Une fois ce documentaire terminé, il y a un constat simple à faire entre les mentalités françaises et russes qui n’ont rien à voir. Cela n’est ni une critique ni un compliment, juste un fait. On va donc avoir l’occasion de découvrir pourquoi cet état d’esprit est différent. La première chose qui saute aux yeux est le patriotisme omniprésent. Celui-ci sera même exacerbé par moments tant, il tend vers un certain aveuglement. Il est quand même fort de voir tout un peuple capable de se réunir derrière sa patrie. C’est d’ailleurs cela qui fait que l’usine peut encore fonctionner de nos jours malgré les problèmes rencontrés. 



Kombinat | Urban Distribution
Kombinat | Urban Distribution

J’aime cet article de Kombinat

Pour servir la patrie dans des usines dangereuses

Après, il faut tout de même nuancer ses propos avec ce qui nous est présenté dans le documentaire. Celui-ci n’ira pas à sens unique et va permettre de se faire un panorama perspicace. On a l’impression d’avoir un choc générationnel entre deux Russie. Il y a d’un côté les plus anciens attachés à leur patrie et à leur région. Pour eux pas question de partir quoi qu’il arrive, il faut servir le pays et sa condition de personnel passe après. Puis il y a les jeunes générations qui sont plus ouvertes au monde. Ces derniers se questionnent et ne veulent pas être les instruments d’un système. On aura donc certains qui sont prêts à partir pour avoir une vie meilleure. Ce n’est pas pour autant qu’il faut tous les mettre dans le même panier, car d’autres vont être contents de leur condition d’ouvriers et ils en sont fiers. Ils arrivent à trouver le bonheur dans cette ville perdue au milieu de l’Oural. 

Malheureusement, le côté usine va être assez peu exploité. On aurait aimé voir beaucoup plus d’images à l’intérieur et les conditions de travail. Il est vrai cependant que ça ne doit pas être facile à tourner. Finalement, on reste centrée sur ces quelques familles et on doit se faire à l’idée qu’elles soient représentatives du reste de la population. Il aurait été aussi bien d’en connaître un peu plus sur cette petite ville. Cela aurait permis de se faire un avis plus objectif que ce que racontent les protagonistes. Par contre la réalisation est vraiment excellente. Le contenu est dynamique et la photographie est d’une rare qualité. Les plans, que ce soit de l’usine, de la nature ou de la ville, sont sublimes. On se régale de cette atmosphère nous faisant voyager en Russie. 

Vous pouvez continuer à nous suivre via

La bande annonce

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :